Toussaint: des musulmans assistent à la messe par solidarité pour les catholiques – BFMTV

Spread the love
  • Yum

A l’occasion de ce dimanche de Toussaint, des musulmans se sont joints aux catholiques à l’occasion de la messe. Il s’agissait pour eux de témoigner leur soutien après l’attaque terroriste perpétrée jeudi dans la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice.

La vague de sidération qui a envahi la population française jeudi matin au moment de l’attentat terroriste ayant fait trois morts dans une basilique de Nice a accouché ce dimanche d’un élan de solidarité. Ainsi, dans plusieurs communes de France, des musulmans sont venus à l’église afin de se mêler aux catholiques célébrant la messe de la Toussaint.

Une vidéo captée par France Bleu Drôme-Ardèche montre ainsi des musulmanes au premier rang, face à l’autel, durant une messe dite à Valence. A l’unission de cette initiative, Monseigneur Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, a lancé lors de son homélie:

“Nous sommes tous frères et sœurs. Vivons dans la paix et la fraternité.”

Des psaumes et des sourates

Sur Twitter, notre confrère Jordan Pouille a quant à lui publié une photo montrant des hommes réunis sur le parvis de la cathédrale de Blois, notant: “Des musulmans de tout le département se présentent pour assister à la messe.” Le reporter indépendant a également prêté oreille au discours dispensé par le prêtre pendant l’office. Celui-ci a mis en regard des psaumes et des sourates et a éclairé le mot “martyr”, qui, étymologiquement, signifie “témoin”:

“Défiguré, sali (…) Le véritable martyr ne se venge pas, il donne sa vie à ses bourreaux.”

Des imams, accompagnés de leur famille, ont également tenu à participer à la messe du côté de l’église Saint-Esprit-de-Bagatelle à Toulouse. L’un des imams présents, de la mosquée al-Rahma, Lahouary Siali, a pris la parole, relayé par l’Agence France-Presse (AFP), afin d’exprimer son rejet des jihadistes:

“Ces gens sans esprit ni raison veulent faire une autre interprétation (du Coran). Nous la récusons fermement. Nous n’avons mandaté personne, n’avons donné aucune procuration à quiconque pour parler à notre place. Au nom de quelle philosophie, de quelle spiritualité, tu viens ôter la vie à des gens innocents?”

La solidarité dès jeudi

Cet oecuménisme a connu quelques précédents ces derniers jours. Ainsi, le père Laurent Berthout, du diocèse de Bayeux-Lisieux, dans le Calvados, a souligné dès jeudi la présence de fidèles musulmans à une messe dédiée aux victimes de l’attentat de Nice et à la paix donnée en l’église de Hérouville. “Nous remercions particulièrement nos frères chrétiens, juifs et musulmans qui ont tenu à manifester leur émoi et leur solidarité à l’occasion du drame de Nice à l’occasion d’une messe pour les victimes et la paix à Hérouville”, a-t-il écrit.

Midi Libre a aussi remarqué que de jeunes musulmans s’étaient rassemblés jeudi soir devant la cathédrale Saint-Fulcran. “Nous venons symboliquement protéger la cathédrale. On nous reproche de ne pas réagir quand il y a des attentats, on se fait insulter”, a glissé l’un d’entre eux.

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: