TikTok et Washington trouvent un accord in extremis – Les Échos

Spread the love
  • Yum

Publié le 20 sept. 2020 à 9:11Mis à jour le 20 sept. 2020 à 19:38

Les Américains devraient pouvoir continuer à utiliser TikTok. Au coeur d’un week-end agité, la société chinoise ByteDance a dévoilé une partie de l’accord trouvé in extremis, juste avant que l’application ne soit retirée des app stores américains.

La maison mère de TikTok a proposé à Oracle d’être son partenaire technologique privilégié et à Walmart d’être son partenaire commercial aux Etats-Unis. Les deux sociétés américaines pourront acquérir jusqu’à 20 % du capital de TikTok Global (la société créée qui englobe les activités internationales de l’application, Chine exclue) avant une éventuelle entrée en Bourse. Oracle a annoncé qu’elle en prendrait 12,5 %, Walmart 7,5 %.

Avec les fonds General Atlantic et Sequoia, déjà investisseurs dans ByteDance, la part totale des investisseurs américains pourrait s’élever à 53 % selon le « Wall Street Journal », contre 36 % aux Chinois. Dans ce sens, l’accord répondrait donc aux exigences de Washington, qui souhaitait que les activités américaines de TikTok soient contrôlées par des Américains. L’opération valoriserait TikTok 60 milliards de dollars, selon Bloomberg.

Introduction en Bourse

« Nous sommes 100 % confiants sur notre capacité à fournir un environnement hautement sécurisé à TikTok et assurer la confidentialité des données aux utilisateurs américains et à ceux du monde entier », a déclaré la patronne d’Oracle Safra Catz. « Nous allons travailler sur une introduction en Bourse aux Etats-Unis dans les douze prochains mois pour que les Américains s’approprient encore davantage le service », a ajouté Walmart, dont le patron Doug McMillon siégera au conseil d’administration de TikTok USA.

L’accord a la « bénédiction » de Donald Trump. Le président américain a laissé entendre samedi que l’accord était de nature à régler les problèmes. « J’ai donné mon approbation à l’accord. S’ils le concrétisent, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ça ira aussi », a-t-il confié avant un meeting de campagne, samedi.

25.000 embauches

Dans la foulée, son administration a d’ailleurs annoncé que le retrait de l’application des app stores, décidé vendredi, était reporté au 27 septembre, au moins le temps d’étudier tous les détails du compromis. La décision a été prise « au vu des développements positifs récents », a fait savoir le Département du Commerce.

« Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résolve les problèmes de sécurité soulevés par l’administration américaine et règle les questions concernant l’avenir de TikTok aux Etats-Unis », a indiqué à l’AFP une porte-parole de TikTok.

Selon la Maison-Blanche, les propositions assureraient la sécurité des données des 100 millions d’utilisateurs américains de TikTok. Des « serveurs séparés » devraient être utilisés. Et la société chinoise se serait engagée à embaucher au moins 25.000 personnes aux Etats-Unis et à ouvrir un nouveau siège au Texas – TikTok a actuellement un bureau à Los Angeles. Donald Trump a aussi ajouté que les trois entreprises partenaires s’étaient engagées à verser une donation de 5 milliards de dollars pour l’éducation des jeunes Américains, lui qui réclamait que l’Etat américain soit rémunéré.

Rebondissement pour WeChat

L’administration Trump menaçait de bloquer TikTok sur le territoire américain car il soupçonnait ByteDance d’être lié au gouvernement chinois. Vendredi, elle avait décidé d’interdire l’application, ainsi que celle de WeChat, sur les app stores américains.

Un nouveau rebondissement est d’ailleurs intervenu ce dimanche sur ce volet : une juge californienne a suspendu l’interdiction de télécharger l’application WeChat appartenant au géant chinois Tencent. Aux Etats-Unis, 19 millions de personnes utilisent les services de WeChat pour leur messagerie, leurs achats ou leurs paiements. L’interdiction de téléchargement avait été contestée en justice par un groupe d’utilisateurs. Le cas WeChat est donc loin d’être réglé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *