Si l’on en croit Windows Central, Microsoft travaillerait sur un nouveau navigateur. Portant le nom de code Anaheim, il aurait pour principale caractéristiques de laisser tomber le moteur EdgeHTML au profit de Chromium.

De la même manière qu’Opera en son temps, Microsoft abandonnerait tout développement sur son moteur pour se caler sur le socle le plus utilisé par le marché, isolant d’ailleurs encore un peu plus Mozilla et son Gecko.

Bien que l’information doive évidemment être confirmée, cette décision aurait du sens. Les investissements de Microsoft ont été nombreux, mais Edge n’ayant jamais été équipé d’autant de fonctionnalités que ses concurrents, il a été boudé par une grande partie du public, sa part de marché ayant même tendance à baisser avec le temps.

En outre, le passage à Chromium résoudrait plusieurs problèmes à la fois, notamment liés au Windows Store. Toute fonction de navigation doit en effet y utiliser le moteur d’Edge. Microsoft cherchant à simplifier la vie des développeurs afin que sa boutique soit plus vivante, l’épine enlevée serait conséquente.

Évidemment, quand on cherche des signes, on en trouve. On peut par exemple faire remarquer que si Edge est disponible sur Android et iOS, c’est en exploitant à chaque fois le moteur natif de chaque plateforme. Il n’y a certes pas le choix chez Apple, mais EdgeHTML aurait très bien pu faire l’objet d’un portage Android, comme Mozilla l’a fait pour Firefox.

En outre, les commits récents de Microsoft dans le code de Chromium pour son portage ARM64 montrent une implication de l’éditeur (Google ayant accepté toutes les modifications). Le père de Windows connait donc manifestement bien le code de Chromium.

Pour Windows Central, l’information ne semble faire aucun doute. Il ne resterait plus que quelques inconnues, comme le nom du navigateur (pas sûr qu’Edge soit gardé) et la période d’arrivée.

Nos confrères estiment que l’attente ne devrait pas être longue : le « nouvel Edge » ferait son apparition pendant le cycle de développement actuel de la version 19H1, nom de code de la prochaine évolution majeure de Windows 10, attendue pour le printemps prochain.