The Citadel, la nouvelle expérience pour salles d’arcade VR du Groupe LDLC

Spread the love
  • Yum

Runes Tales : The CItadel est un jeu de coopération en réalité virtuelle. C’est le premier chapitre d’une série mise au point par le studio VR du Groupe LDLC. Le groupe de la région lyonnaise compte bien le proposer aux salles d’arcade VR à travers la France, et pourquoi pas plus loin ?

Le Groupe LDLC, créé en 1996, est le leader français du e-commerce en matière de produits informatiques et high-tech. Au fil des ans, la petite startup lyonnaise s’est développée de concert avec un secteur où l’innovation est maître. Il est ainsi logique que le groupe se tourne vers la réalité virtuelle. En plein essor, ce segment des nouvelles technologies pourrait bientôt rivaliser avec l’intelligence artificielle. Même si, pour le moment, cela reste du domaine du ludique avec la création d’un studio VR, nommé LDLC VR Studio, pour y développer des jeux vidéo.

Ces jeux en VR sont dans un premier temps à destination des salles d’arcade qui proposent des pods ou des espaces d’immersion en déplacement libre. Le premier format permet une utilisation en solo ou en coopération sur une surface réduite. Le second nécessite des salles d’au moins 200 mètres carrés et l’habituel ordinateur en guise de sac à dos. À ce jour, le Groupe LDLC a produit trois jeux. Le dernier en date, Runes Tales : The Citadel, est le plus ambitieux.

The Citadel, premier chapitre d’une nouvelle franchise

The Citadel, premier chapitre d’une histoire globale intitulée Rune Tales, est un jeu multijoueur en coopération qui se joue avec des pods individuels. Deux à quatre joueurs participent à l’expérience qui dure entre 20 et 25 minutes. Immergés au sein d’un univers empreint de magie, ils forment une équipe et doivent affronter des hordes d’ennemis, principalement des orcs et des gobelins. Le studio de réalité virtuelle lyonnais plonge les joueurs dans un univers médiéval, au cœur d’une cité qu’il faut délivrer de l’emprise d’un sorcier maléfique. En progressant dans le niveau, il est possible de gagner des armes magiques et leur équipement afin d’être prêt à affronter le boss final. Les joueurs se verront proposer différentes variantes du jeu, selon leur niveau.

Le Groupe LDLC pose ici les bases d’une franchise qu’il souhaite développer plus encore par la suite. L’on peut ainsi s’attendre à une suite, c’est-à-dire un second chapitre, qui viendra compléter l’aventure Rune Tales. Or, à travers le développement de ce jeu à destination des salles d’arcade, c’est tout le Studio VR de LDLC qui souhaite grandir. Puisqu’en complément de la production de jeux vidéo, le Groupe accompagne les exploitants de salles d’arcade à donner vie à leurs projets.

the citadel gameplay

Un launcher complet pour une installation rapide dans les salles d’arcade

Cet accompagnement, la société lyonnaise peut le proposer grâce à leur expérience obtenue par l’intermédiaire de leur propre launcher. Celui-ci comprend tous les éléments pour faciliter la mise en place de leurs jeux dans les salles. En effet, il permet le lancement des jeux, le suivi des scores, me téléchargement de la nouvelle version des jeux et le suivi de leur utilisation. Un service qui simplifie la tâche des propriétaires de salles d’arcade.

Ainsi, le Groupe LDLC mise beaucoup sur la VR. D’autres jeux sont d’ailleurs en développement et viendront bientôt s’ajouter à leur catalogue. En attendant, il est possible de tester tout ce qui est déjà disponible dans le showroom LDLC VR Experience situé à Dardilly, nouvelle adresse de la réalité virtuelle à Lyon. Cet espace offre également l’occasion de découvrir en avant-première certaines expériences.

Leave a Reply

%d bloggers like this: