Testé positif au Covid-19, Donald Trump a-t-il un profil à risque? – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le président américain a annoncé sur Twitter dans la nuit de jeudi à vendredi qu’il avait été testé positif au coronavirus, tout comme son épouse Melania.

Coup de théâtre dans la campagne pour la présidentielle américaine: Donald Trump a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi sur Twitter qu’il avait, avec son épouse Melania, été testé positif au Covid-19 et qu’ils se plaçaient tous deux en quarantaine.

“Le président et la Première dame vont tous les deux bien”, a précisé le médecin de la Maison-Blanche, le Dr Sean Conley, dans un bref courrier rendu public par l’exécutif américain.

Aucun détail n’avait initialement filtré sur d’éventuels symptômes du dirigeant américain. Mais selon des médias américains, notamment le New York Times, le président présente de légers symptômes. Une assertion confirmée par le chef de cabinet du président Mark Meadows, qui a précisé que ce dernier gardait “bon moral”.

Obésité modérée

Donald Trump, 74 ans, pourrait-il être susceptible de développer une forme grave du coronavirus? Le chef d’État présente plusieurs facteurs qui pourraient aggraver sa condition, selon les données publiées annuellement par la Maison-Blanche.

D’après le dernier bulletin de santé, en date du mois de juin dernier, Donald Trump pèse 110,5 kg pour 1,90 mètre, ce qui constitue un indice de masse corporelle (IMC) de 30,49. Le milliardaire est donc considéré comme étant en situation d’obésité modérée. Un facteur qui, selon plusieurs études, peut constituer une comorbidité.

Au même titre, l’âge du président pourrait également être susceptible de générer un risque supplémentaire. Selon une étude anglaise, qui a analysé l’état de santé de 17 millions de Britanniques, les 70 – 80 ans ont cinq fois plus de risque de mourir du Covid-19 que les personnes se situant entre 50 et 60 ans, et 15 fois plus de risques que celles âgées entre 40 et 50 ans.

Âgé de plus de 65 ans

Plus généralement, le risque de développer une forme grave est plus élevé chez les individus âgés de plus de 65 ans. Au regard des chiffres français, on voit que 34% des lits en réanimation sont occupés par des patients âgés entre 65 et 74 ans, la tranche d’âge la plus touchée.

Au-delà de l’âge, Donald Trump présente d’autres facteurs de risque. Les personnes en obésité modérée ont ainsi 1,57 fois plus de risque de mourir des suites du coronavirus. Le fait d’être un homme également engendrerait 2,24 fois plus de risques de succomber à ce virus.

Kelly Laffin avec Clarisse Martin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *