Comme chaque année Xiaomi se distingue avec sa gamme des Mi Mix : des smartphones à la fiche technique musclée, embrassant un style à la fois haut de gamme et novateur. À l’image d’un Honor Magic 2 qui ne traversera sans doute jamais nos frontières, le Mi Mix 3 a trouvé une autre solution que l’encoche pour garantir un grand écran tout en profitant de deux caméras frontales : un système coulissant. Outre cette astuce, Xiaomi reste fidèle à sa stratégie en se positionnant comme flagship killer. Son nouveau fleuron se voit équipé d’un Snapdragon 845 couplé à 6 Go de RAM, 128 Go de mémoire interne, un double module photo à l’avant comme à l’arrière, une belle dalle Amoled de 6,39 pouces et une compatibilité avec la recharge sans fil. Sorti fin 2018 en Chine, il débarque le 18 janvier en Europe pour un prix très attractif de 499,90 euros les deux premières semaines de commercialisation puis 529,90 euros.

Avant tout de chose, voici la fiche technique du Xiaomi Mi Mix 3.

Nom Xiaomi Mi Mix 3
Taille de l’écran – Dalle Amoled de 6,39 pouces au format 19,5:9
Définition de l’écran – Full HD+ (2340 × 1080 pixels)
SoC – Processeur octa-core Qualcomm Snapdragon 845 (10 nm)
– GPU Adreno 630
Logiciel – Android 9 Pie
– Interface MIUI 10
Mémoire vive – 6 Go
Mémoire interne – 128 Go
Port Micro-SD – Non
Batterie – Batterie de 3200 mAh
– Recharge rapide
Appareil photo dorsal – Double module photo 12 + 12 MP
– Premier capteur : Lentille grand angle 12 PM, stabilisation optique de l’image sur 4 axes, f/1.8
– Second capteur : Objectif de longue focale 12 MP, f/2.4
– Analyse automatique de scènes via une IA
Appareil photo frontal – Double caméra 24 MP (f/2.8) + 2 MP
Dimensions 157.9 x 74.7 x 8.5 mm
Poids 218 grammes
Carte SIM – 2 ports nano-SIM
Capteur d’empreintes digitales Oui, à l’arrière
Connectique – WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 5.0 LE, A2DP, aptX HD
– A-GPS+GLONASS, Galileo, BeiDou, BDS, QZSS
– NFC
– Port USB Type-C
Prise jack Non (adaptateur fourni)
Etanchéité à l’eau Non
Connectivité Compatible avec toutes les bandes de fréquences 4G françaises
Coloris Noir, Vert, Bleu
Prix 529,90 euros (ODR 30 euros jusqu’au 1er février)

Design et écran

Nous l’avions déjà pris en main en novembre 2018, le Mi Mix 3 et son écran coulissant ne laissent pas indifférents. Son design original et les matériaux employés ne trompent pas, Xiaomi a souhaité livrer ici un smartphone haut de gamme. Entre l’alliage en aluminium et son dos en céramique, il arbore un style très élégant. Son gabarit permet une bonne prise en main et un accès aux boutons et différentes parties de l’écran facile. Néanmoins, il faut bien admettre qu’il pèse son poids avec ses 218 grammes. C’est plus que ses concurrents directs comme le OnePlus 6, mais cela ne gâche pas non plus l’expérience : on s’habitue, mais je comprends que ce soit gênant pour certains.

À l’arrière il emprunte beaucoup au Mi 8, l’autre smartphone haut de gamme du constructeur : lecteur d’empreintes, double module photo vertical placé en haut à gauche, traces de doigts retenues par la céramique et effet miroir. Comme pour ses précédents modèles, l’inscription “Mix by Xiaomi” est gravée en lettres d’or, venant confirmer encore une fois tout le caractère premium de l’appareil.

La tranche droite accueille les habituels boutons de mise en tension/verrouillage/déverrouillage et volume du son tandis qu’à l’opposé ont été assignés un tiroir à cartes capable d’héberger deux Nano Sim et une touche dédiée à Google Assistant. Cela n’est pas sans rappeler ce que proposait déjà en 2018 LG et son G7 ThinQ. Enfin, deux grilles de haut-parleurs flanquent un port USB Type C sur le bord inférieur. Eh non, pas de prise jack, comme d’habitude sur les Mi Mix.

La nouveauté et prise de risque se trouve en façade. Le Mi Mix 2 et sa variante S cachaient sa caméra frontale sur la bordure inférieure de l’écran afin de faire l’impasse sur le notch. Il fallait, pour réussir ses selfies, retourner l’appareil. Pour son successeur, un simple glissement de la façade avant vers le bas suffit à faire apparaître son double module photo avant.

via GIPHY

Malin et suffisamment réactif, c’est un nouveau geste qui s’apprend très rapidement. N’ayant personnellement jamais été séduite par la solution de l’encoche, et ce, quels que soient sa taille et son placement, ce slider incarne une alternative sérieuse pour profiter d’un très grand écran quasi sans bordures. Et comme il s’agit d’un système manuel et aimanté, et non d’une solution motorisée et bruyante comme chez Oppo ou Vivo, la question de sa résistance dans le temps se pose moins. Certes, l’effet se trouve moins impressionnant, mais pour ceux qui préfèrent la solidité au bling-bling… Pari réussi côté design chez Xiaomi grâce à ce smartphone luxueux et innovant.

Le constructeur chinois a fait le choix d’implémenter une dalle Amoled de 6,39 pouces au format de 19,5:9 et avec une définition Full HD+ (2340 x 1080 pixels). Sans surprise, la luminosité et le taux de contraste de l’écran se révèlent excellents grâce à la technologie Oled, même sous le soleil. Les couleurs sont par ailleurs vives et flatteuses. Comme d’habitude, le blanc tire sur le bleu, mais cela peut rapidement être réglé grâce aux paramétrages d’affichage proposés par la surcouche logicielle de Xiaomi, MIUI.