Test Super Mario 3D World + Bowser’s Fury : quand Nintendo frôle la perfection…

Spread the love
  • Yum

On le sait, la Nintendo Switch, avec près de 80 millions de consoles écoulées dans le monde, permet au géant nippon de recycler certains des hits lancés sur la précédente Wii U. Des jeux souvent très réussis, mais qui n’ont pas connu le succès escompté à l’époque, et qui profitent donc d’une seconde jeunesse sur Nintendo Switch. C’est le cas de Mario Kart 8 Deluxe (dont les ventes dépassent aujourd’hui les 33 millions d’unités sur Nintendo Switch), de Bayonetta 2, de Donkey Kong Country Tropical Freeze, et aujourd’hui de ce Super Mario 3D World. Notre test complet !

Nintendo Switch au meilleur prix Prix de base : 329 €

Voir plus d’offres

Super Mario 3D World… mais sur Switch !

S’il n’est pas forcément très connu par le grand public, Super Mario 3D World est un excellent épisode de la saga, lancé sur Wii U en 2013. Un titre assez original dans son genre, qui permet à quatre joueurs de collaborer, mais aussi… de se transformer en chat ! Un épisode au level design assez atypique, ni en 2D, ni en 3D, et qui s’inspire de l’opus Super Mario 3D Land lancé un peu plus tôt sur une certaine Nintendo 3DS.

Super Mario 3D World Switch

Comme souvent, il s’agit à nouveau d’aller botter la carapace de ce bon vieux Bowser, avec la possibilité d’incarner au choix Mario, Luigi, Peach et Toad. Chaque personnage dispose de ses propres caractéristiques, qui permettront à chaque joueur de définir le personnage qui lui convient le mieux. A ce sujet, il faut savoir que Super Mario 3D World est un jeu très accessible, très simple, sauf éventuellement si vous cherchez à collecter les trois étoiles par niveau et le tampon caché (et encore). Les amateurs de challenge corsé resteront donc sur leur faim.

Pour cette remastérisation Nintendo Switch, on retrouve quelques améliorations discrètes, mais néanmoins notables. On retrouve notamment un Super Mario 3D World plus dynamique sur la nouvelle console de Nintendo, les personnages étant un peu plus rapides (ou moins lents, c’est selon) que sur Wii U. Côté affichage également, le jeu de Nintendo s’affiche désormais en Full HD et 60 fps en mode docké (contre 720p sur Wii U), tandis qu’en mode portable, il faudra se contenter d’un rendu en 720p. Pour le reste, on retrouve une réplique parfaite de Super Mario 3D World, avec toujours ce rendu très agréable pour la rétine, ces musiques impeccables, ce level design absolument génial et cette myriade de trouvailles à chaque niveau. Bon, on retrouve aussi cette perspective de caméra assez trompeuse parfois…

Super Mario 3D World Switch

Jouable intégralement en solo, Super Mario 3D World fait aussi la part belle au multijoueur, avec la possibilité d’évoluer jusqu’à quatre en simultané. Le jeu jouit alors d’un tout nouveau côté « coopération » très bienvenu, avec juste ce qu’il faut de compétitivité entre les joueurs pour passer un excellent moment. Un multi qui est disponible en local, mais également en ligne.

Evidemment, pour profiter pleinement des joies du mode online, une connexion réseau solide est nécessaire, mais l’ensemble fonctionne de manière assez admirable (même si, à titre purement personnel, le fun est nettement plus présent en mode local).

Et Bowser’s Fury alors ?

La grande nouveauté de cette version Nintendo Switch de Super Mario 3D World, c’est évidemment la présence de Bowser’s Fury. Ce dernier est disponible au lancement du jeu, et permet de profiter d’une toute nouvelle aventure. En effet, pas de mini-jeux ou de bonus sans prétention ici, puisque Bowser’s Fury constitue bel et bien « un nouveau Mario » (ou presque).

Il faudra ici évoluer dans un monde baptisé Lac Saudechat, lequel est en proie à un Bowser aussi gigantesque qu’incontrôlable, à tel point que Bowser Jr demande l’aide de ce bon vieux Mario. L’objectif est ici d’accumuler un maximum d’Astres Félins, pour libérer les Giga Cloches, et pouvoir affronter l’infâme (et gigantesque) Bowser lors de combats “chatitanesques“. Ce dernier intervient en effet régulièrement pour semer le chaos sur l’ile pendant quelques instants, avec de nombreux pièges à éviter… mais aussi des passages qui deviennent alors accessibles uniquement durant ce petit laps de temps. A noter que ce Bowser’s Fury peut être joué en coopération en local (mais pas online).

Super Mario 3D World Switch

Malgré un style résolument moderne, on retrouve dans Bowser’s Fury un petit côté « Mario 64 » à l’ancienne (voire Super Mario Sunshine parfois), ce qui n’est pas forcément pour nous déplaire, bien au contraire.

Dommage toutefois que la section technique soit à ce point sacrifiée en mode nomade, avec non seulement un rendu en 30 fps, mais aussi d’importantes chutes de frame rate parfois. En mode docké, c’est une toute autre histoire, puisque le jeu s’affiche en 60 fps et s’avère autrement plus stable. Dommage donc pour tous ceux qui disposent d’une Switch Lite, et qui devront se contenter de la version « inferior » de cette nouvelle (et excellente) expérience.

Super Mario 3D World Switch

Une expérience qui va bien au-delà du simple « bonus » comme on pourrait le croire de prime abord, à tel point que Bowser’s Fury constitue presque un « vrai nouveau Mario ». En effet, aussi agréable soit-il, l’ensemble manque malgré tout d’histoire et de liant, et se termine qui plus est relativement vite. C’est sans doute un peu pour cela que Nintendo a choisi de l’associer à ce Super Mario 3D World, plutôt que d’en faire un jeu à part entière…

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury au meilleur prix

Notre avis concernant Super Mario 3D World + Bowser’s Fury sur Nintendo Switch

Quel plaisir de (re)découvrir ce Super Mario 3D World sur Nintendo Switch. Passé relativement inaperçu sur Wii U à l’époque, le jeu de Nintendo va enfin pouvoir s’exprimer pleinement, et toucher de très nombreux joueurs, dont certains n’en connaissaient même pas l’existence. Certes, c’est un énième « recyclage », mais le jeu est toujours aussi agréable à parcourir aujourd’hui, et profite en prime de quelques petites retouches bienvenues. Enfin, bien plus qu’un simple DLC, Bowser’s Fury (accessible dès l’écran d’accueil) s’impose comme une véritable expérience Mario 100% inédite, qui vient se greffer à un Super Mario 3D World qui, via une base déjà exceptionnelle et quelques subtiles optimisations, titille quant à lui la perfection.

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury

Note Globale

8.5/10

On aime

  • Super Mario 3D World en mieux
  • Le level design
  • Des trouvailles en pagaille
  • Le multijoueur
  • Bowser’s Fury, presque un “vrai nouveau Mario”

On aime moins

  • Quelques soucis de caméra
  • Un Mario (vraiment) très facile
  • Bowser’s Fury en 30 fps en mode nomade

Leave a Reply

%d bloggers like this: