Test iRobot Roomba i3+ : le robot-aspirateur qu’il vous faut ?

Spread the love
  • Yum

Voilà quelques années maintenant que les aspirateurs-robots font partie du quotidien de nombreux Français. En ce début d’année, la marque iRobot lance Roomba i3+, un nouveau modèle qui se veut à la fois compact, « abordable » (comptez 599€ tout de même) et pratique. En effet, cette version « + » du Roomba i3 se pare d’une Clean Base Automatic Dirt Disposal, soit une base aspirante (dans laquelle on viendra placer un sac) ayant pour mission de vider (et de charger) le petit robot une fois sa tâche accomplie.

Le Roomba i3+ au meilleur prix !

Ce n’est pas un tango, un chacha…

Esthétiquement, le Roomba i3+ ne laisse planer aucun doute quant à son utilisation. Il s’agit d’un aspirateur-robot très classique, avec cette forme circulaire désormais familière, mais qui se permet un petit côté « fashion » avec du tissu sur le dessus. Tout autour, le Roomba i3+ est bardé de petites protections de type pare-chocs, sans oublier trois boutons sur le dessus, auxquels vous ne toucherez quasiment jamais si vous passez par l’application mobile dédiée.

Le Roomba i3+ est livré avec une base de recharge aspirante

Car oui, au déballage, vous serez invité à télécharger l’application Roomba sur votre smartphone. Cela va permettre d’appairer votre nouvel aspirateur à votre smartphone (et votre réseau Wi-Fi), ce qui vous offrira la possibilité de démarrer une phase de nettoyage à distance, ou encore d’accéder à diverses données. 2021 oblige, vous pouvez demander à votre aspirateur de se mettre en action en vous situant à quelques mètres de lui, ou au contraire, à plusieurs kilomètres de là. Pratique donc pour lancer un cycle d’aspiration avant de revenir du travail.

Un aspirateur compact et intelligent

Côté gabarit, le Roomba i3+ affiche un peu plus de 9 cm de hauteur, ce qui lui permet de se faufiler à peu près partout. Attention toutefois à certains meubles, sous lesquels l’aspirateur peut venir se coincer si l’espace mesure là aussi « un peu plus de 9 cm de hauteur »… Pas de caméra sur le Roomba i3+, mais une flopée de capteurs, sur lesquels on reviendra plus tard. Côté configuration, outre l’appairage avec le smartphone, il conviendra aussi de relier la base à une prise secteur.

Lorsque cela est nécessaire, le Roomba i3+ ira automatiquement se ranger à sa place, pour charger sa batterie et/ou vider son sac. L’ensemble prend un peu de place dans le salon, mais le tout se fond finalement assez bien dans le décor. C’est à la fois design et moderne, mais (et c’est bien là le principal !) est-ce réellement pratique et efficace ?

Le Roomba i3+ se fond plutôt bien dans le décor

Comment ça marche ?

Côté fonctionnement, une fois (correctement) configuré, le petit Roomba i3+ est un modèle de simplicité. En effet, on peut déclencher un nettoyage en pressant l’un des boutons sur le dessus, ou via l’application. Pas de réglage fastidieux, pas de manipulation supplémentaire, puisque le petit aspirateur va partir à la découverte de votre salon, prêt à avaler la moindre poussière, le moindre poil, la moindre miette.

Plutôt silencieux dans l’ensemble, le Roomba i3+ évolue donc fièrement dans les différentes pièces et vient se cogner délicatement contre les murs et autres obstacles. Pas de panique, les chocs sont très légers et absorbés par un très large pare-chocs frontal. De quoi épargner vos murs, vos portes… Ouf !

Le dessous de la bête : des roues “tout-terrain”, la brosse latérale et les brosses centrales en caoutchouc

Bien sûr, au fil des passages, le Roomba i3+ mémorise son environnement et va donc consciencieusement passer sur l’intégralité de la zone… contrairement à vous qui oubliez toujours de passer dans le petit coin là. Mieux encore, l’aspirateur n’hésite pas à repasser sur les zones les plus sales et à les mémoriser.

Par exemple, le Roomba i3+ saura qu’il est susceptible de ramasser de nombreuses miettes dans la cuisine, contrairement au couloir principal. À la fin de son cycle de nettoyage, le Roomba i3+ retourne tout seul vers sa station de charge et l’utilisateur reçoit une cartographie de son passage sur son smartphone. Sympa.

Bien sûr, avant de lancer un cycle de nettoyage, il est conseillé de faire un peu de place dans la zone à aspirer. Par exemple, on peut monter les chaises sur les tables, et retirer tout ce qui pourrait faire obstacle. Cela n’est pas obligatoire bien sûr, puisque chaque obstacle rencontré sera consciencieusement contourné (ou chevauché si c’est un tapis) par le Roomba i3+, mais disons qu’un minimum de préparation en amont facilitera l’aspiration et l’efficacité générale de cette dernière.

irobot roomba i3 plus clean base

Contrairement au robot-aspirateur en lui-même, la base aspirante émet un bruit assez impressionnant… © iRobot

À noter que si le Roomba i3+ est plutôt silencieux dans l’ensemble, ce n’est pas (du tout !) le cas de la base aspirante. Cette dernière émet en effet un vacarme assez impressionnant, d’une dizaine de secondes à peine certes, mais à même de réveiller toute la maisonnée, pour peu que l’on ait lancé un nettoyage pendant la sieste du dimanche après-midi et/ou un peu tard le soir (oui, c’est du vécu).

Et c’est efficace ?

À la question : « le Roomba i3+ va-t-il définitivement mettre un terme à la corvée qui consiste à passer un « vrai » aspirateur chez moi ? » La réponse est… non. En effet, si le côté pratique d’un aspirateur-robot comme ce Roomba i3+ est indiscutable, il est évident que ce dernier ne suffira pas à aspirer à 100% votre intérieur, même si vous optez pour un double passage via l’application.

A chaque fin de nettoyage, le Roomba i3+ vous envoie un petit rapport, avec une cartographie des lieux explorés

D’une part, malgré tous ses efforts, le Roomba i3+ a un peu de mal lorsqu’il s’agit d’aller déloger des poussières ou des miettes au ras d’un mur, ou dans un coin. Idem en ce qui concerne les tapis et les moquettes. Pour obtenir un résultat d’une propreté chirurgicale, vous devrez encore et toujours faire appel à un bon vieil aspirateur classique, mais un peu moins souvent.

Toutefois, une fois que l’on a gouté au côté « pratique » d’un aspirateur-robot, il est difficile (voire impossible) de faire machine arrière. En effet, même si le résultat n’est pas toujours impeccable, ce dernier pourra effectuer sa tâche une voire deux fois par jour, sans jamais rechigner… ce qui est rarement notre cas. Ainsi, votre intérieur reste (relativement) propre au fil des jours, puisque la majorité des poussières et autres détritus sont aspirés par le petit robot. Ce n’est pas 100% efficace donc, mais c’est 200% pratique. Indéniablement.

Autonomie et entretien

Côté autonomie, pas de mauvaise surprise, puisque le Roomba i3+ est capable d’aspirer pendant un peu plus d’une heure et quart sur une seule et même charge. Évidemment, ce dernier ne va pas tomber en panne de batterie au beau milieu de votre salon. Dès que l’énergie se fait rare, l’aspirateur interrompt son nettoyage pour aller se recharger, avant de terminer sa mission.

En ce qui concerne l’entretien général, comme sur un aspirateur classique, il faudra prendre le soin de nettoyer les filtres environ 2 fois par mois et de les remplacer tous les deux mois. La petite brosse latérale située sous l’aspirateur doit également être nettoyée une fois par mois, tout comme les brosses en caoutchouc. iRobot conseille également de nettoyer les différents capteurs de l’aspirateur. L’application mobile se charge d’ailleurs d’indiquer clairement les différents entretiens à effectuer. Une très bonne chose.

irobot roomba i3 plus

© iRobot

Notre avis concernant le Roomba i3+

Globalement, utiliser quotidiennement un aspirateur-robot comme le Roomba i3+ est un vrai plaisir, puisque, même si ce dernier n’offre pas une efficacité impeccable, il permet malgré tout de passer « un p’tit coup d’aspi’ » chaque jour, sans le moindre effort. Et c’est vraiment très appréciable au jour le jour.

Bien sûr, il conviendra de ne pas disposer d’un environnement trop chargé pour lui faciliter un minimum la tâche. La base aspirante (bien que très bruyante) et le fait de pouvoir programmer des nettoyages réguliers est toujours aussi agréable. Lancer un nettoyage à distance via son smartphone est toujours aussi pratique. On le répète, ce Roomba i3+ n’est pas en mesure de garantir à lui seul un sol impeccable à 100% mais il permet déjà de bien mâcher le travail, sans aucun effort.

iRobot Roomba i3+

599€

Design et finitions

8.5/10

Efficacité

7.0/10

Autonomie

9.0/10

Silence

8.0/10

Rapport Qualité/Prix

8.0/10

On aime

  • Conception de qualité
  • Très (très) simple d’utilisation
  • La base de charge/vidage
  • L’autonomie
  • Pas de “pas aujourd’hui” ou “je le ferai demain”

On aime moins

  • Les coins, les grands oubliés de l’histoire
  • Pas très efficace sur les tapis
  • Le bruit de la base lors du vidage !

Leave a Reply

%d bloggers like this: