Test de l’iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire – jeuxvideo.com

Spread the love
  • Yum

Après avoir modifié, enfin, le design de son dernier iPhone, Apple se décide également à relooker son célèbre iPad Air. Le constructeur n’a cependant pas eu à aller chercher l’inspiration très loin, puisque nous sommes face à une tablette quasi identique à l’iPad Pro, pour un prix inférieur de plus de 200 euros. Produit au rabais ou véritable bonne affaire ? Tentons de répondre à cette question.

Fiche technique de l’iPad Air

Taille d’écran 10,9 pouces
Type d’écran IPS LCD
Définition d’écran 2360 x 1640 pixels
Taux de rafraichissement 60 Hz
Puce A14 Bionic
Stockage 64 / 256 Go
Batterie 28,6 wh
Connectivité WiFi 6 / Bluethooth 5 / 4G (en option)
Capteurs photo 12 Mpx à l’arrière / 7 Mpx à l’avant
Connectique USB-C
Dimensions 247,6 x 178,5 x 0,6 cm
Poids 458 grammes

Trouvez l’iPad Air au meilleur prix

iPad Air 64 Go

Offres

Fnac Marketplace

599,00 €Livraison gratuite

Amazon

669,00 €Livraison gratuite

Auchan

669,00 €Retrait en magasin

Boulanger

669,00 €Retrait en magasin

Cdiscount

669,95 €Livraison gratuite

Materiel.net

669,95 €Livraison 6,95 €

iPad Air 256 Go

Offres

Fnac Marketplace

745,00 €Livraison gratuite

Boulanger

839,00 €Retrait en magasin

Cdiscount

839,00 €Livraison gratuite

Amazon

839,00 €Livraison gratuite

Materiel.net

839,95 €Livraison 6,95 €

LDLC

839,95 €Livraison 8,95 €

Design et prise en main : du travail de Pro

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

Difficile de contester l’hégémonie de l’iPad sur le marché des tablettes, même si certains constructeurs sous Android proposent de solides alternatives (on pense aux Galaxy Tab de Samsung, par exemple). Mais en matière d’écosystème et de cohésion entre le software et le hardware, Apple n’a pas vraiment de concurrence sur ce format de produit. L’iPad Air 2020 débarque ainsi dans un contexte très favorable, avec une volonté d’unification en matière de design. Cette nouvelle tablette de milieu de gamme, proposée à partir de 669 euros en version 64 Go, abandonne ainsi son look “historique”, symbolisé par un bouton physique en bas de l’écran et s’inspire très largement de l’iPad Pro. Plus de boutons en façade, donc, et un design plus épuré qui fait la part belle aux marges discrètes autour de l’écran, à la finesse et au poids “plume”. Ce nouveau iPad Air est en effet un plus léger que l’iPad Pro (458 g contre 471 g), mais très légèrement plus épais (6,1 mm contre 5,9 mm pour l’iPad Pro 11 de 2020). Un écart négligeable, tant et si bien qu’il est très difficile de faire la différence entre les deux modèles.

A gauche, l’iPad Pro 11. A droite, le nouvel iPad Air.

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

Cette épaisseur très légèrement supérieure s’explique par le fait que le bouton d’allumage est un peu plus volumineux, car il intègre désormais un capteur d’empreintes “Touch ID”, qui permet de déverrouiller l’appareil ou encore de payer avec Apple Pay. C’est l’une des grosses différences avec l’iPad Pro, qui utilise un système de la reconnaissance faciale de type “Face ID”. Ce changement de la part d’Apple est en tout cas bienvenu : le capteur sur le bouton est très réactif et le déverrouillage est quasi immédiat. Lors du paramétrage, vous êtes par ailleurs invité à configurer plusieurs empreintes, afin de pouvoir utiliser Touch ID aussi bien quand l’iPad Air est mode portrait et en mode paysage. Bref, un ajout plutôt malin et bien pensé, que l’on aimerait voir décliné sur les autres produits d’Apple. L’iPad Air édition 2020 se prend par ailleurs très bien en main et pourra s’utiliser aisément à la verticale et à l’horizontale. Comme souvent chez Apple, le niveau de finition est impeccable et la qualité de construction irréprochable.

Côté connectique, il faut malheureusement dire adieu à la prise jack et, du coup, privilégier un casque ou des écouteurs Bluetooth. On apprécie en revanche le passage à l’USB Type-C, qui permet de recharger l’appareil avec un chargeur compatible (fourni dans la boîte), mais également de connecter un système de stockage externe. Là encore, l’iPad Air s’inspire de l’iPad Pro en délaissant le format propriétaire Lightning, plus contraignant. En matière de connectivité, l’iPad Air intègre du Bluetooth 5, et du WiFi 6. N’espérez pas de compatibilité 5G pour la version “Cellular” de la tablette, il faudra se contenter d’une bonne vieille 4G.

Un écran au top, mais en 60 Hz

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

L’iPad Air se dote d’un écran de 10,9 pouces et affiche une définition de 1640 x 2360 pixels (densité de 264 ppi). La dalle utilisée est de type IPS LCD et le taux de rafraîchissement est de 60 Hz. On touche ici à la principale différence avec l’écran de l’iPad Pro, qui monte à 120 Hz. L’impression de fluidité, notamment dans l’interface iPad OS, sera donc moins bonne, mais il y a peu de chance que cela vous gêne si vous n’êtes pas déjà habitué à un écran 120 Hz. Dans le cas contraire, la différence est flagrante et peut être gênante. Mais à part ça, on retrouve tout ce qui fait la qualité d’affichage d’un iPad : la luminosité est très bonne et monte à près de 500 cd/m2, les reflets sont peu présents et les couleurs sont très bien rendues. Comme sur l’iPad Pro, on trouve la fonction “True Tone”, qui adapte le rendu en fonction de la luminosité ambiante, pour une meilleure lisibilité, ou encore Night Shift, qui permet de profiter d’un affichage plus “chaud” et ainsi limiter la quantité de lumière bleue. Autant de fonctions et de qualités qui permettent à l’écran de l’iPad Air d’être excellent et très proche de l’expérience offerte par l’iPad Pro, si l’on fait fi de l’absence des 120 Hz pour le taux de rafraîchissement.

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaireTest de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

Une puce A14 Bionic qui assure un très bon niveau de performances

Pour ce nouvel iPad Air, Apple décide d’intégrer sa toute dernière puce A14 Bionic, que l’on trouve également dans l’iPhone 12. Il s’agit d’un SoC gravé en 5 nm et doté de 6 coeurs + 4 coeurs pour la partie graphique. Une puce qui offre un excellent niveau de performances sur l’iPhone 12 et qui s’avère tout aussi efficace sur l’iPad Air. Il est ainsi très difficile de prendre iPad OS en défaut, que ce soit sur de la navigation dans l’interface, du surf sur le web, de la lecture de vidéo et, bien entendu, du jeu vidéo. Jouer sur iPad est en effet un vrai plaisir, grâce à une bonne impression de fluidité, couplée à un écran lumineux et confortable. iPad OS est de plus totalement compatible avec les principales manettes du marché (Xbox One et PlayStation 4, notamment). Si vous ajoutez à cela le service Apple Arcade qui permet, moyennant un abonnement de 4,99 euros par mois, d’accéder à un catalogue de jeux à volonté, vous obtenez une très bonne machine pour jouer. Un bémol, toutefois : Apple reste pour le moment réfractaire au cloud gaming et vous ne trouverez ni stadia ni xCloud. Une application Shadow est cependant disponible. On regrette également que le stockage (non extensible) ne soit proposé qu’en 64 ou 256 Go. Une option 128 Go et même 512 Go aurait été bienvenue.

iPad OS et Magic Keyboard transforment la tablette en ordinateur

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

Depuis la dernière version d’iPad OS, l’iPad se veut plus proche d’un ordinateur portable, grâce à une bonne refonte de l’interface qui, couplée aux bons accessoires, fait de l’iPad Air un véritable outil de travail. L’arrivée des widgets – bien connus du côté d’Android – offre l’accès à tout un tas d’informations en un clin d’oeil et la possibilité d’afficher deux fenêtres côte à côte s’avère régulièrement très pratique. Cet iPad Air est de plus compatible avec l’Apple Pencil 2 et le Magic Keyboard. Ce dernier, notamment, transforme véritablement la tablette en ordinateur, en ajoutant un clavier confortable et un touchpad comme système de pointage. On apprécie également le port USB-C sur le côté du clavier, qui permet de recharger l’iPad tout en connectant un système de stockage externe. Le Magic Keyboard est en revanche assez lourd et, surtout, particulièrement cher : comptez 339. L’Apple Pencil, quant à lui coûte la bagatelle de 135 euros. Outch.

Test de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaireTest de l'iPad Air : la tablette qui a tout pour plaire

Un mot rapide sur les deux caméras intégrées à l’iPad Air (une en façade de 7mp et une à l’arrière de 12mp, avec un grand-angle) : elles “font le job” pour prendre une photo d’appoint (mais ce n’est pas du tout le but de produit, évidemment), tandis que la visioconférence sera tout à fait satisfaisante.

Une autonomie de plusieurs jours

L’iPad Air intègre une batterie de 28,6 Wh, soit la même que sur l’iPad Pro. En matière d’autonomie, le bilan est très bon et vous pouvez envisager jusqu’à deux jours d’usage intensif avant de tomber à plat et bien plus pour un usage modéré. La perte d’autonomie lorsque l’appareil est en veille reste par ailleurs négligeable. Nous avons également fait un test de lecture vidéo en streaming sur Netflix, avec la luminosité de l’écran à 50%, qui a duré 17h19. Un très bon score, qui place cet iPad Air parmi les tablettes les plus autonomes du marché. À noter qu’une charge complète avec le chargeur fourni prend un peu plus de 2 heures.

Les notes

+Points positifs

  • Un design réussi, très proche de celui de l’Ipad Pro
  • Ecran lumineux et de bonne qualité
  • Très bonne autonomie
  • Puissance de la puce A14 Bionic
  • Un très bon format pour jouer
  • Compatibilité avec les accessoires de l’iPad Pro (Apple Pencil 2 et Magic Keyboard)
  • Capteur Touch ID sur le bouton d’allumage

Points négatifs

  • Taux de rafraîchissement limité à 60 Hz
  • Pas d’option pour 128 Go de stockage
  • Le prix élevé des accessoires
  • Pas de prise jack

L’iPad Air 2020 est sans doute la version la plus intéressante de la tablette d’Apple. Sans avoir à débourser une fortune, vous profitez d’un iPad au design moderne, qui se recharge en USB-C et qui profite d’un écran impeccable. L’intégration de la toute nouvelle puce A14 Bionic lui permet par ailleurs d’être performant en toutes circonstances et la compatibilité avec les accessoires de l’iPad Pro le transforme en véritable ordinateur (à condition d’y mettre le prix). Ce nouvel iPad Air vient ainsi chasser sur les terres de l’iPad Pro tout en étant plus de 200 euros moins cher, et s’avère bien plus convaincant que l’iPad d’entrée de gamme. Un excellent « juste milieu ».

Leave a Reply

%d bloggers like this: