Au fil de ces dernières années, Tesla a réussi à charmer les autorités publiques, en livrant de nombreux exemplaires à la police. Après la Suisse, le Luxembourg et la ville de Fremont (qui accueille le centre de recherches et développement de Tesla), c’est au tour de Dubaï et du Mexique de passer commande.

Sauf que pour le coup, le Mexique et les Émirats Arabes Unis ont décidé d’être patients, et souhaitent s’équiper du nouveau pickup électrique de la firme de Palo Alto, le Cybertruck. Ces dernières heures, la ville de Ciudad Valles dans l’État mexicain de San Luis Potosí a révélé avoir commandé pas moins de 15 exemplaires du modèle, qui débutera ses livraisons en 2021.

On a cherché à comprendre le style du nouveau Tesla Cybertruck

15 exemplaires du Cybertruck à la police mexicaine

Ils seront 10 exemplaires à être livrés en version dual motor, et 5 autres à être commandés en triple moteur. Mais tous ont ce point commun, qui aura charmé la ville de Ciudad Valles : le Maire voit dans le Cybertruck un excellent outil pour la police locale. Puissant, rapide et sécurisé, le pickup viendra rejoindre les autorités municipales, et permettra également de faire baisser les émissions en CO2 de son parc. Mais il faudra être patient, si la version à double moteur est prévue pour 2021 dans ses premières livraisons, la variante la plus puissante devra encore attendre 2022 voire 2023.

Contrairement à la police de Dubaï, qui n’a pas vraiment indiqué le nombre de Cybertruck dont elle voudrait se doter, la ville de Cuidad Valles est plus précise. Mais 15 exemplaires, cela coûte déjà beaucoup d’argent. Pour pouvoir précommander les pickup à Tesla, le Maire indique qu’il aura fallu débourser 30 000 pesos, soit près de 1.400 euros. Un capital qui dormira pendant près de deux ans, ce qui a de quoi déranger certains habitants, malgré l’engouement général observé.

Adrián Esper Cárdenas, le maire de la ville, est toutefois confiant sur l’aspect économique. Dans un entretien avec le journal El Imparical, l’homme s’est exclamé en expliquant avoir « avons pris une photo, pour l’envoyer à Elon Musk, et voir s’ils nous font une réduction ». Pour l’heure, le PDG de Tesla n’a pas répondu à la requête.

Leave a Reply