Terrorisme islamiste: pourquoi l’Autriche n’est plus une «île bénie» – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Réservé aux abonnés

ANALYSE – En participant à la coalition occidentale anti-Daech, le pays est devenu une cible pour les djihadistes.

Des policiers gardent une rue après une série d’attaques à Vienne, en Autriche, le 2 novembre 2020.
Des policiers gardent une rue après une série d’attaques à Vienne, en Autriche, le 2 novembre 2020. LISI NIESNER/REUTERS

Patrie du Yodle et des culottes de peau, la paisible nation alpine se voyait comme une «île bénie» au milieu d’une Europe endeuillée par le terrorisme islamiste. Des vagues d’attentats sanglants frappaient ses voisins depuis le milieu des années 2000, et l’Autriche avait été largement épargnée. Lundi soir, alors que les Viennois profitaient sur les terrasses de cafés de leurs dernières heures de «liberté» avant un nouveau confinement, l’Autriche a soudainement été rattrapée par la brutale réalité: elle est désormais sur le radar des djihadistes.

«Nous voyons souvent l’Autriche comme une île bénie, sur laquelle on ne connaît la violence et le terrorisme, qu’à travers les informations. La triste vérité est que notre monde est tout sauf en sécurité», a réagi le chancelier Sebastian Kurz à la suite de la série d’attaques à Vienne. Et de prononcer des paroles à la résonance singulièrement familière chez ses voisins français, espagnols ou allemands, en dénonçant la «haine de nos valeurs fondatrices,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply

%d bloggers like this: