Trois sauveteurs sont morts et un pêcheur est toujours porté disparu au large de la Vendée après la tempête Miguel qui a frappé le Nord-Ouest de la France, faisant également de nombreux dégâts matériels.

Dix départements du centre-ouest de la France, allant des côtes atlantiques à la région Centre, ont été placés vendredi en vigilance orange par Météo-France en raison de rafales de vent de 110 à 120 km/h accompagnées de pluies attendues avec l’arrivée de la tempête Miguel. 42 000 foyers étaient privés d’électricité vendredi à 21h30, a appris franceinfo auprès d’Enedis.

>> Suivez en direct l’évolution de la tempête Miguel

En Vendée

Une vedette de la SNSM s’est retournée vendredi matin au large de la plage de Tanchet aux Sables-d’Olonne avec sept marins à bord, rapporte France Bleu Loire Océan. Trois marins sont morts et un pêcheur est toujours porté disparu, annonce la préfecture.

Par ailleurs, les pompiers du département sont intervenus environ 35 fois depuis vendredi matin, essentiellement pour des chutes d’arbres et de matériaux. Sur l’île d’Yeu, des vents à 122 km/h ont été enregistrés. Les traversées entre l’île d’Yeu et le continent au départ de Fromentine et Saint-Gilles-Croix-de-Vie sont annulées. L’ouverture de la foire de La Roche-sur-Yon est reportée à samedi 10 heures au parc des Oudairies.

À 21h30 vendredi, Enedis a compté 7 000 foyers privés d’électricité dans les Pays-de-la-Loire.

En Bretagne

Les pompiers sont intervenus pour l’inondation d’un magasin à Lannion et pour cinq caves inondées dans le Finistère. Trois à Plouguerneau, une à Henvic, une à Saint-Renan.

La Compagnie océane a modifié ses horaires pour la journée entre Lorient et l’île de Groix. Des liaisons vers Houat et Hoëdic sont annulées, ainsi que plusieurs départs entre Le Palais, à Belle-Île, et Quiberon. La compagnie prévoit de possibles retards sur les dernières rotations.

À 21h30 vendredi, Enedis a compté 7 000 foyers privés d’électricité en Bretagne.

En Nouvelle-Aquitaine

En Charente-Maritime, sur les ponts de l’île d’Oléron et de l’île de Ré, le trafic a été interdit aux poids lourds, bus, camping-cars, vélos, vélomoteurs, motos, véhicules avec remorque et piétons. Les voitures doivent rouler à vitesse réduite à 50 km/h. Le pont de l’île de Ré a été placé en niveau 1, vents supérieurs à 80 km/h. L’île de Ré a été frappée par des rafales allant jusqu’à 119 km/h.

À Royan, un catamaran s’est envolé vendredi matin. Le bateau est passé au-dessus d’un petit muret avant de finir sa course sur une piste cyclable. Les pompiers sont intervenus pour fixer le catamaran. Il n’y a pas eu de blessé.

En Gironde, l’eau est montée vendredi matin sur le port de Claouey à Lège-Cap-Ferret et des rafales de 110 km/h ont été enregistrées au Cap-Ferret. Les parcs et les cimetières de Bordeaux resteront fermés vendredi.

Du côté de Bordeaux, les concerts de Nekfeu, The Avener et RO à l’occasion du festival ODP de Talence ont été annulés. Le parc Peixotto, où devait se dérouler l’événement, est fermé au public. Par ailleurs, le hall 4 du salon de l’agriculture au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac a été évacué vendredi matin. Les animaux ont été mis en sécurité en raison des rafales de vent.

Dans les Landes, la circulation entre Morcenx et Bordeaux a été interrompue vendredi matin. Une caténaire près d’Ychoux a été endommagée à cause de la tempête Miguel.

À 21h30 vendredi, Enedis a compté 10 000 foyers privés d’électricité dans le nord de l’Aquitaine et 1 000 en Poitou-Charentes.

En Normandie

À Rouen, le passage de la tempête Miguel a fait trois blessés légers et quelques dégâts matériels sur les quais de Seine pendant l’Armada, l’un des plus grands rassemblements de voiliers et de navires de guerre. Des tentes ont été cassées, des éléments se sont détachés et des lampadaires ont été brisés. Le site avait été évacué dans le calme en fin de journée, les organisateurs avaient décidé l’annulation des concerts, du feu d’artifice et de la levée du pont, rapporte France Bleu Normandie.

À 21h30 vendredi, Enedis a compté 12 000 foyers privés d’électricité en Normandie.

En Centre-Val-de-Loire

En Indre-et-Loire, au château de Chenonceau, deux femmes ont été légèrement blessées après la chute de branches d’arbre. Les deux blessées, l’une au dos, l’autre à la cuisse, ont été transportées à l’hôpital d’Amboise pour des examens de contrôle. Le parc du Château a été fermé dès 15h30.

Dans le Cher, l’autoroute A71 a été bloquée au niveau de Vierzon en direction de Paris. Toute la chaussée a été coupée dans ce sens de circulation. Un arbre a été déraciné par les rafales de vent et est tombé sur l’autoroute.

À 21h30 vendredi, Enedis a compté 5 000 foyers privés d’électricité dans la région Centre-Val-de-Loire.

En Île-de-France

À Paris, le Village Fifa installé aux Halles à l’occasion de la Coupe du monde féminine de football a été fermé. La maire Anne Hidalgo l’a annoncé sur Twitter : “En raison des vents forts, le Village FIFA ainsi que les parcs, jardins et cimetières parisiens sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Soyez vigilants lors de vos déplacements.”

Des perturbations sur le trafic TGV et TER

Le trafic sur le réseau ferroviaire est fortement perturbé, a appris franceinfo auprès de la SNCF. Le trafic des TGV et des TER connaît notamment des perturbations sur les lignes Bordeaux-Hendaye, Bordeaux-Dax, Bordeaux-Mont-de-Marsan et Bordeaux-Pau. Une quinzaine de trains ont été supprimés ou limités depuis vendredi matin.

Concernant les TER, la ligne Bordeaux-Saintes était toujours coupée à 19 heures, suite à la chute d’un arbre sur la voie ferrée. 

Sur la ligne Bordeaux-Hendaye, le trafic a également été perturbé. À 19 heures vendredi, une seule voie restait ouverte à la circulation des trains à cause d’une caténaire rompue. Une bâche qui s’est envolée s’est enroulée sur le câble, au moment d’un passage d’un train, la caténaire a été arrachée. La SNCF a évoqué un “gros incident “ qui nécessite des travaux.

Sur la ligne Vierzon-Les Aubrais, les TER et Intercités ne circulaient plus vendredi à 19 heures pas à cause de la chute d’un arbre.

Des problèmes électriques ont également été recensés à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor. Des coupures de courant ont entraîné un arrêt fréquent des trains sur la voie. Le même problème a causé des difficultés sur la ligne Bernay-Lisieux.

Sur la ligne Poitiers-La Rochelle, la situation a été rétablie après une coupure vendredi après-midi après la chute d’un arbre.

Concernant les TGV, de nombreuses lignes ont été retardées, jusqu’à 1h30 pour certaines rames.