Trois sauveteurs ont perdu la vie ce vendredi au large des Sables-d’Olonnes. Les quatre autres sauveteurs rescapés présents à bord du Patron Jack Morisseau, le bateau de sauvetage de la SNSM ayant fait naufrage, ont pu regagner le rivage à la nage. L’un d’eux est toujours légèrement blessé et en cours d’hospitalisation.

Survivant, David et Christophe, deux sauveteurs rescapés ont témoigné ce samedi après-midi.

« On savait que l’on allait se noyer »

De toute façon on savait que l’on allait se noyer“, entame David l’un des sauveteurs rescapés. “La mer était forte. On a commencé à se rapprocher. À ce moment-là, on est très serein dans notre tête. C’était : “on va se noyer” mais ce n’est pas grave, les pompiers ne sont pas loin, ils vont nous masser et on va reprendre connaissance. Le but c’était d’aller le plus près possible des roches pour qu’on ait le moins de temps à passer inconscient. Nous, on a eu la chance d’aller jusqu’au bout. Tous les pompiers ont mobilisé des moyens extraordinaires. Maintenant, je pense à Yann, à Alain et Dimitri, a-t-il déclaré très ému devant les journalistes.

Légion d’honneur à titre posthume

Emmanuel Macron a annoncé samedi qu’il nommait, à titre posthume, chevaliers dans l’ordre national de la Légion d’honneur les trois sauveteurs de la SNSM décédés lors de l’opération de sauvetage au large des Sables-d’Olonne, tentant de porter secours à un pêcheur en difficulté.

Les trois sauveteurs morts étaient âgés de 28 ans, 51 ans et 55 ans. Le marin-pêcheur, que certains sauveteurs connaissaient, n’a pas été retrouvé.

Newsletter info
Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.
OK