Télétravail ? L’Arcep liste plusieurs astuces pour renforcer les capacités de votre réseau

Spread the love
  • Yum

Télétravail ? L'Arcep liste plusieurs astuces pour renforcer les capacités de votre réseau

En ces temps de confinement, le télétravail s’impose comme l’ultime expédient pour permettre à un grand nombre d’entre nous de poursuivre leur activité. Mais cela ne peut se faire sans un réseau de bonne qualité, ce qui suppose de prendre soin de son dispositif, comme le rappelle l’Arcep, qui vient de publier un ensemble de conseils et astuces prévus à cet effet.

Tout d’abord, le gendarme des télécoms préconise d’optimiser la qualité de votre Wi-Fi. Comment ? Tout d’abord en modifiant l’emplacement de votre box afin d’étendre son rayon d’action au sein de votre foyer ou de vos locaux et de renforcer la qualité de la connexion. L’Arcep conseille à cet effet de placer la box dans une pièce centrale du logement afin de limiter les obstacles que le Wi-Fi rencontre pour se connecter aux terminaux et de mettre la box dans un endroit aussi dégagé que possible, idéalement en hauteur.

Pour éviter les interférences entre les différentes ondes radio et optimiser le signal Wi-Fi, l’Autorité recommande en outre de « laisser un espace d’environ deux mètres entre la box et d’autres équipements radio comme la base d’un téléphone sans fil, un babyphone, un micro-ondes, etc. »

publicité

Privilégiez la bande des 5 GHz

Pour renforcer encore la qualité de la connexion, l’Arcep recommande en outre, si cela est possible, de paramétrer sa box pour qu’elle émette des fréquences 5 GHz. « En effet, la bande 2,4 GHz est utilisée par de nombreux périphériques (Bluetooth, radio amateur, micro-ondes, talkie-walkie, etc.), ce qui multiplie les risques de recouvrement et de brouillage des signaux », fait savoir le gendarme des télécoms.

L’optimisation peut également avoir lieu au niveau de votre ordinateur, comme le relève l’Arcep, qui recommande de privilégier les ordinateurs compatibles avec la norme Wi-Fi 5 voire Wi-Fi 6, deux normes bien plus performantes que la norme Wi-Fi 4 qui existe par ailleurs. Un conseil qui se révèle d’autant plus judicieux que ces deux normes ne présentent pas de risque d’incompatibilité avec la box puisqu’elle est rétro-compatible avec toutes les anciennes normes.

Un canal pour le travail, l’autre pour la vidéo

Reste que ces conseils ne doivent pas vous conduire à vous montrer dispendieux avec votre bande passante. L’Arcep préconise ainsi de séquencer ses usages et de mettre le frein sur les usages vidéo, les plus consommateurs de bande passante.

« Si vous gardez vos enfants à la maison, la tentation est grande de leur passer un dessin animé le temps d’assurer votre visioconférence. Problème : les plateformes de streaming vidéo (YouTube, Netflix, etc.) monopolisent plus de bande passante que la plupart des VPN et peuvent utiliser des mécanismes pour, même en cas de congestion, rechercher une optimisation de la bande passante », explique ainsi l’Autorité.

Des astuces existent toutefois pour vous permettre d’améliorer la qualité de votre connexion en cas de télétravail. L’Arcep conseille en effet de réserver l’un de ses canaux de Wi-Fi, en 2,4 GHz ou en 5 GHz (plus conseillé) au réseau privé de votre employeur, et de dédier l’autre à vos usages vidéo.

Don’t forget the Ethernet

Last but not least, le gendarme des télécoms préconise également de revenir aux bonnes vieilles méthodes et en particulier à l’Ethernet. « Si votre employeur prévoit l’usage d’un VPN (un réseau privé virtuel) pour l’accès à vos e-mails et à votre espace de travail, la combinaison de celui-ci avec votre Wi-Fi peut engendrer un débit ralenti, en particulier quand il s’agit de faire une visioconférence, forte consommatrice de bande passante », relève en effet l’Autorité.

Selon elle, « il suffit alors soit de désactiver le VPN (mais ce n’est souvent pas envisageable en raison de la politique de sécurité de l’entreprise), soit de connecter son ordinateur directement à la box avec un câble Ethernet ». Enfin, le réseau mobile, et notamment la 4G, peuvent vous permettre de faire face à n’importe quelle situation, comme le rappelle l’Arcep, qui préconise toutefois de privilégier la VoWiFi si la 4G vous fait défaut.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *