Télétravail : dans les bonnes conditions, il décuple les performances

Spread the love
  • Yum

publicité

La France à l’ère du télétravail ?

25%1. Ce serait la part des actifs français ayant pratiqué le télétravail à temps plein lors du premier confinement mis en place cette année (avec des aspérités relatives au lieu de travail ou au rang managérial des actifs que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-contre). Une première pour la France qui ne comptait que 7%2 de ses actifs pratiquant ponctuellement le télétravail en 2017.

Quant à nos 24% de télétravailleurs français au premier trimestre 2020, 88% d’entre eux se disent satisfaits de pouvoir travailler à distance de l’entreprise. Parmi les arguments les plus cités, on retient notamment :

  • Une hausse de la motivation et du sentiment de confiance
  • Une grande réduction du stress lié aux trajets
  • Une plus grande autonomie
  • Le télétravail contribue à une augmentation de leurs résultats

Pour l’entreprise les avantages sont aussi au rendez-vous. Comme le souligne l’exemple de Peugeot, envisageant de considérables réductions de ses charges locatives. 

Par ailleurs, collaborateurs et entreprises (notamment celles qui s’engagent en matière de RSE) se retrouvent sur leur volonté d’avoir une activité professionnelle plus respectueuse de l’environnement. La drastique réduction des trajets aurait un impact certain sur les émissions carbones d’après l’Ademe*. 

Malgré tous ses avantages, le télétravail est aussi porteur d’inconvénients importants qui, s’ils ne sont pas correctement adressés, peuvent au contraire réduire les performances générales de l’entreprise et de ses collaborateurs. 

Difficulté à manager son équipe : et si vous encouragiez l’autonomie ? 

Première des complications liées au télétravail : la distance rend plus complexe le management. C’est en tout cas ce qu’estimeraient 56% des cadres français3

Les Anglo-saxons semblent trouver la solution en adoptant des organisations moins « verticales ». Des soft skills tels que l’autonomie ou la proactivité sont évalués dès la candidature afin de mesurer la capacité d’un candidat à rester performant à distance de son équipe et sans la supervision constante du manager.

 Ce dernier ne fait d’ailleurs pas exception expliquant la formule anglo-saxonne consacrée : « Manage Yourself First, Then You Can Effectively Manage Others ».

 « Être performant, c’est être entraîneur de soi et entraîneur des autres »

– Thierry Debien, Directeur de la Formation, du développement des compétences et de la diversité pour Colas, lors d’un talk RH.

Il est donc de la responsabilité de l’entreprise de faire infuser une culture de la responsabilisation personnelle, en commençant par  accompagner la formation de ses managers. 83%1 se disent en attente d’un accompagnement quant à la manière d’aborder le télétravail de leurs équipes !

Créer et animer un environnement digital propice à la communication en équipe

89% des télétravailleurs1 estimeraient que le premier risque lié au télétravail est l’appauvrissement du lien social. 

Pour y remédier, les entreprises doivent avoir à cœur de permettre à leurs collaborateurs de rester en lien direct les uns avec les autres. L’IT s’impose alors comme une solution naturelle et c’est ce qui explique l’essor des solutions de visioconférence en 2020. À titre d’exemple, l’utilisation de Microsoft 365 Entreprise s’est accrue de 39% pendant le premier trimestre de l’année (notamment grâce à la présence de Teams). 

Enfin plusieurs entreprises ont accéléré le déploiement de réseaux sociaux professionnels (tels que Workplace) durant cette période avec des résultats très positifs en matière d’engagement professionnel. 

Entre réseaux sociaux, groupes de discussion thématiques, et visioconférences à animer, le manager emprunte de plus en plus les talents du coach et du community manager. Il doit en effet savoir animer la communication de son équipe – à travers de nombreux canaux différents – pour maintenir la cohésion de cette dernière.

Sans oublier de soigner l’ergonomie matérielle de vos collaborateurs

Pour preuve, 94%1 des Français attendent une meilleure réflexion des entreprises concernant le télétravail. La distribution des outils nécessaires, et la formation à leur utilisation, sont parmi les points les plus fréquemment avancés. Ainsi, seulement 46% des télétravailleurs estiment que leur entreprise était suffisamment bien équipée pour intégrer le télétravail à son organisation. 

En effet, si les ordinateurs performants et mobiles, les doubles écrans, et autres chaises ergonomiques sont parmi les outillages bureautiques les plus courants, on les sait encore trop souvent réservés aux locaux de l’entreprise.

Pour rester performants et positifs dans les conditions du télétravail, les collaborateurs doivent naturellement  pouvoir compter sur la même qualité matérielle à domicile.

Convenablement accompagnés et équipés, les télétravailleurs voient non seulement leurs performances s’accentuer, mais aussi  – surtout dans le contexte actuel – faire de leur poste de travail une source de lien social.

1d’après un sondage Odoxa pour Adviso Partners, Challenges et franceinfo

2enquête Dares

3étude Malakoff Humanis

*l’organisme publie toutefois des recommandations aux entreprises afin d’adapter leurs organisations respectives et réduire les effets rebond du télétravail, comme l’augmentation de la consommation énergétique des foyers

Leave a Reply

%d bloggers like this: