Mon argent
DÉPENSES – Le gel des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité n’empêchent pas d’autres dispositifs d’évoluer. Au 1er mars, le prix des paquets de cigarettes augmente de 50 ou 60 centimes, l’éco-PTZ (pour les travaux d’économie d’énergie) est élargi et la formation au permis AM (pour les cyclomoteurs de 50 cm3) s’allonge. Revue de détails.
A moins d’être fumeur, les nouvelles sont plutôt bonnes pour votre portefeuille. Au 1er mars, comme à presque chaque 1er du mois, des mesures ou des variations de prix entrent en vigueur. Mais Edouard Philippe ayant promis de ne pas augmenter les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité cet hiver, les abonnés échapperont (pour le moment du moins) à une majoration du kilowattheure. 

Il y a cependant du nouveau du côté des prix affichés dans les bureaux de tabac. En outre les conditions d’accès à l’éco-PTZ sont simplifiées et la formation au permis AM (demandé aux jeunes roulant sur un cyclomoteur de 50 cm3) est allongée . Voici donc ce qui va changer (ou pas) ce vendredi. 

Tabac : +50 ou +60 centimes par paquet de cigarettes

La plupart des prix des paquets de cigarettes augmentent de 50 centimes. Les Gauloises blondes passent ainsi à 8,50 euros (8 euros précédemment). Les Lucky Strike Bleu Classic à 8,20 euros (au lieu de 7,70 euros). Les Winfield rouge à 8,50 euros (au lieu de 8 euros). D’autres augmentent de 60 centimes. C’est le cas des Marlboro Red, désormais à 8,80 euros (au lieu de 8,20), et des Camel sans filtre à 8,50 euros (au lieu de 7.90 euros).  

Ces nouveaux tarifs, publiés jeudi 28 février au Journal officiel, sont en grande partie liés à la hausse des taxes voulue par le gouvernement pour réduire la consommation de tabac.

Éco-PTZ : le dispositif est élargi

Les règles changent pour l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt aide à financer de nombreux travaux pour rendre un logement plus économe en énergie. Il est gratuit (puisque son taux d’intérêt est nul) et plafonné à 30.000 euros. A partir de mars, il n’est plus nécessaire de réaliser un ensemble de travaux pour en bénéficier. Autrement dit, il suffit désormais de n’entreprendre qu’un seul type d’action pour y avoir droit.  Il peut s’agir, par exemple, d’isoler uniquement la toiture.

A noter que cet éco-PTZ sera de nouveau légèrement remodelé en juillet. La durée maximale d’emprunt sera portée à quinze ans pour tous les types de travaux, contre dix ans actuellement dans certains cas.

En vidéo

Eco-PTZ pour les travaux d’économie d’énergie : comment en bénéfiicer ?


: ‘
wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’);
});
//]]>

Permis AM pour les cyclomoteurs : la durée de formation s’allonge

La durée de formation minimum obligatoire du permis AM (ancien BSR) passe de sept à huit heures. Ce sésame permet de conduire les scooters, motocyclettes ou voiturettes de 50 cm3 maximum. A noter qu’il n’est demandé qu’aux personnes nées à partir de 1988, ayant donc actuellement au maximum 31 ans.

Un arrêté, publié mi-décembre, allonge en effet la formation d’une heure et l’étale désormais sur deux jours avec au maximum quatre heures par jour. Objectif : améliorer les conditions d’apprentissage et d’assimilation par les élèves, généralement jeunes. Cet allongement pourrait se traduire par une augmentation des frais demandés par les auto-écoles. 

Energie : gel des tarifs réglementés

Comme il s’y était engagé au début du mouvement social des Gilets jaunes, le gouvernement n’appliquera pas de hausse tarifaires du gaz comme de l’électricité tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée.

• Electricité  : aucun changement

Pour l’électricité, les évolutions des tarifs bleus d’EDF, appliqués à 25 millions de foyers, n’ont lieu habituellement lieu qu’une à deux fois par an. En dépit de la préconisation de la commission de régulation de l’énergie de majorer les tarifs réglementés de 5,9 % HT (compte tenu notamment de la hausse du prix du marché de gros), le gouvernement a confirmé qu’il n’appliquerait pas cette nouvelle grille, en tout cas tant que l’hiver ne sera pas passé.

• Gaz : aucun changement

Les tarifs réglementés appliqués à 4,5 millions de foyers par Engie sont habituellement amenés à varier chaque premier jour du mois. Exceptionnellement, un arrêté programmant les variations jusqu’à juin (sans aucune hausse, conformément aux engagements de Matignon) a été publié au début de l’année au Journal officiel. Les variations seront ainsi de 0% en mars, -1,91% en avril, – 0,6% en mai, -0,45% en juin.