Syndrome inflammatoire et coronavirus chez des enfants : le centre Necker lance à son tour une alerte – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Après le National Health Service (NHS) au Royaume-Uni, l’hôpital Necker AP-HP de Paris a expliqué à son tour s’inquiéter d’une maladie rare, qui provoque une inflammation des parois des vaisseaux sanguins chez des enfants infectés par le Covid-19.

C’est une info d’Outre-Manche qui inquiète : des enfants qui, positifs au Covid-19, sont sujets à une maladie rare, infantile, qui est à l’origine d’une inflammation des parois des vaisseaux sanguins. L’alerte a été donnée ce week-end par le National Health Service (NHS) au Royaume-Uni, qui indiquait que des caractéristiques de choc toxique et de symptômes proches de la maladie de Kawasaki, ciblent le cœur et le sang de ces enfants. 

A lire aussi : INFO LA DÉPÊCHE. Une maladie liée au coronavirus chez les enfants ? Des cas relevés en France et des pédiatres en alerte

Un constat qui inquiète aussi les autorités sanitaires françaises, à commencer par les professionnels de différents milieux hospitaliers français : “C’est une alerte que nous prenons très au sérieux en France, nous lançons un signal, il faut être vigilants”, explique dans nos colonnes ce mardi le professeur Alexandre Belot, rhumatologue et pédiatre à l’hôpital femme mère enfant à Lyon. Même son de cloche pour le docteur Isabelle Kone Paut, professeure de rhumatologie pédiatrique à l’hôpital Kremlin-Bicêtre à Paris, qui a remarqué “une accumulation anormale de cas” : “Depuis un mois, on reçoit régulièrement des appels de réanimateurs pour des enfants qui présentent un tableau de myocardite sévère et qui ont en plus des signes de la maladie de Kawasaki, certains d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19”.

Une dizaine de cas à l’hôpital Necker

Ce mardi, c’est le Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes Necker à Paris (M3C Necker) qui tire la sonnette d’alarme. Pour preuve : les écrits du docteur Damien Bonnet, chef de service cardiologie congénitale et pédiatrique qui, s’adressant à ses collègues, explique qu’un “nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant fréquemment une défaillance circulatoire avec des éléments en faveur d’une myocardite”, cite le quotidien Midi Libre.

Au total, vingt-cinq enfants ont été hospitalisés en réanimation en région parisienne, sur ces trois dernières semaines. L’hôpital Necker de Paris en a pris en charge une dizaine : “La présentation clinique est pléomorphe et peut en imposer pour une forme incomplète de la maladie de Kawasaki, ce d’autant que certains ont des dilatations coronaires”, explique l’établissement.

De quoi inquiéter l’établissement parisien, alors que les mesures de déconfinement ont été présentées ce mardi par le Premier ministre Edouard Philippe : “L’épidémie a démarré il y a cinq semaines en Ile-de-France et ces jeunes enfants affluent depuis 15 jours. Il y a eu une hausse depuis vendredi. C’est un phénomène qui nous ennuie. La bonne nouvelle c’est qu’ils s’améliorent très vite. Ils sont en péril quelques heures”, explique le Dr Damien Bonnet à Midi Libre.

“C’est une nouvelle maladie qui, selon nous, peut être causée par le coronavirus”, a déclaré de son côté le ministre anglais de la Santé, Matt Hancock à la radio LBC. “Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l’ont contractée n’ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche. Mais c’est quelque chose qui nous préoccupe”, a-t-il ajouté. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *