Symptômes, traitement, quarantaine… Trois questions sur l’hospitalisation de Donald Trump – Europe 1

Spread the love
  • Yum

DÉCRYPTAGE

Donald Trump l’a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi sur Twitter : il a été testé positif au Covid-19. Vendredi après-midi, le locataire de la Maison Blanche a indiqué dans un message vidéo qu’il allait être transporté dans un hôpital militaire pour y passer les prochains jours, assurant toutefois qu’il se portait bien. À trente-deux jours de l’élection présidentielle américaine, le Républicain a dû suspendre sa campagne, alors même qu’il était déjà en difficulté face à son rival démocrate, Joe Biden.

Pour quelle raisons Donald Trump a-t-il été admis à l’hôpital ?

Les événements se sont accélérés vendredi après-midi, lorsque le président américain, qui n’avait pas tweeté depuis près de seize heures – chose exceptionnelle pour lui – poste un message vidéo sur son compte. “Je remercie tout le monde pour ce formidable soutien. Je vais à l’hôpital Walter Reed. Je pense que je vais très bien mais nous allons nous assurer que les choses se passent bien”, explique Donald Trump depuis l’un des salons de la Maison Blanche. Il assure par ailleurs que la First Lady, également testée positive au coronavirus, “se porte très bien”.

“Nous avons un président au travail, qui reste en charge des affaires. Je suis optimiste sur le fait qu’il va récupérer rapidement”, a assuré son chef de cabinet Mark Meadows. Néanmoins, en privé, plusieurs conseillers se sont dit inquiets car le président semblait avoir des difficultés à respirer avant son départ pour l’hôpital. Âgé de 74 ans et en surpoids, Donald Trump fait partie des patients à risques face aux complications que peut entraîner le Covid.

Pourquoi Donald Trump a-t-il été admis dans cet hôpital ?

Peu après avoir posté son message vidéo sur les réseaux, Donald Trump est apparu montant d’un pas lourd, visiblement fatigué malgré le pouce qu’il tenait en l’air, à bord de son hélicoptère Marine One. L’appareil s’est envolé pour l’hôpital militaire de Walter Reed à Bethesda, dans l’Etat du Maryland, à seulement dix minutes de Washington. Un événement qui a été retransmis par toutes les télévisions du pays.

L’hôpital Walter Reed de Bethesda, outre sa proximité avec la capitale fédérale, est l’un des établissements les plus réputés du pays, notamment parce que plusieurs présidents américains s’y sont déjà fait soignés. C’est là notamment que Ronald Reagan a été opéré d’un cancer du colon au milieu des années 1980.

Que sait-on du traitement expérimental reçu par Donald Trump ?

On a appris, peu après l’hospitalisation de Donald Trump, que celui-ci avait reçu juste avant son départ une piqûre d’un traitement expérimental d’anticorps. Les médecins lui ont injecté une dose d’un cocktail de synthèse développé par la société Regeneron, qui a donné des résultats encourageants bien que très préliminaires, a précisé son médecin Sean Conley dans un bulletin de santé publié vendredi après-midi. Des experts l’examinent et feront “des recommandations” pour “les étapes suivantes”, a ajouté le Dr Conley dans une formule vague, au risque de susciter une certaine inquiétude.

Depuis lors, plus aucun communiqué n’a été publié. Mais dans la nuit, Donald Trump a assuré, via un nouveau tweet, qu’il “pensait aller bien”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *