Swile continue de grandir, la startup française s’installe au Brésil

Spread the love
  • Yum

La jeune pépite française Swile (ex-Lunchr) qui fait une nouvelle fois partie du French Tech 120 cette année, va s’installer au Brésil. Trois ans après son lancement à Montpellier par son fondateur Loïc Soubeyrand, il s’agira d’une étape clé dans son déploiement, là où le marché des titres de restaurants pèserait pour 50 fois la taille de la France.

Swile avait annoncé son objectif au premier semestre 2020, et a profité de la crise (qui a quelque peu ralenti son exercice) pour se concentrer sur le Brésil. Pour s’y installer rapidement, la startup française a racheté Vee Beneficios, spécialisé sur le même domaine que Swile : la dématérialisation des avantages des employés.

Avec 90 employés, une croissance de 115 % sur les trois derniers mois et 750 entreprises clientes, Vee Beneficios était un moyen pour Swile d’aller vite, et d’éteindre un premier concurrent, tout aussi disruptif que lui. Avec les connaissances sur le terrain des effectifs et la puissance de Swile auprès des investisseurs, la startup française aux 400 collaborateurs est fin prête.

Opportunité de croissance exponentielle

Pour rappel, Swile est né avec l’intention de faire sa place dans la dématérialisation des titres restaurant, mais également des titres cadeau et des titres transport. Pour cela, la jeune pousse française parie sur une carte de paiement (comme celle d’une banque en ligne). Celle-ci reconnaît automatiquement le type d’achat et facture le compte lié en conséquence, tout en laissant la possibilité de débiter leur compte bancaire dans la même transaction, lorsque le montant est supérieur à la limite journalière des titres de l’employé.

Face à elle, la startup connaît Edenred, qui a aussi réussi à numériser ses précédents chèques-restaurant au format papierAu Brésil, aussi, son concurrent est présent. Swile compte bien investir 30 millions d’euros lors des trois prochaines années afin de faire sa place, ce pourquoi elle s’était tourné en juin dernier vers ses investisseurs pour lever 70 millions d’euros.

« Pour atteindre un tel objectif, se tourner dès aujourd’hui vers le 1er marché mondial des avantages salariaux est essentiel, et nous rapprocher d’experts locaux comme Vee Beneficios l’est tout autant », disait Loïc Soubeyrand. « Avec près de 50 millions d’actifs éligibles aux avantages salariaux et un taux de dématérialisation proche de 100%, le Brésil représente une opportunité de croissance exponentielle pour l’ensemble de ses services d’avantages ou d’engagement », ajoutait-il.

400 000 utilisateurs

Les chiffres devraient continuer d’augmenter et il ne serait pas surprenant de voir Swile se tourner à nouveau vers ses investisseurs pour un nouveau tour de table. Pour 2021, l’entreprise a aussi l’objectif d’atteindre les 500 collaborateurs, pour continuer à proposer de nouveaux services pour ses 13 000 entreprises clientes et 400 000 utilisateurs.

Cela dit, ses collaborateurs devront bien être écoutés : depuis quelques semaines, les retours d’anciens employés continuent d’être publiés sur la page Instagram « Balance ta rédaction ». Beaucoup y critiquent le volume, le rythme et les horaires de travail, du management, et des relations entre collègues.

Leave a Reply

%d bloggers like this: