Sony serait-il un peu flemmard ou satisfait du travail de sa communauté ?

Les constructeurs jouent de plus en plus la carte du rétrogaming. Nintendo avec la déjà disponible NES Mini, SEGA avec sa future Megadrive ou encore Sony et une PlayStation Classic que de nombreux médias ont pu essayer. Parmi ces médias, on trouve notamment le célèbre Kotaku qui se révèle souvent une source fiable pour les révélations étonnantes. La dernière en date, à propos de la PlayStation Classic, a de quoi surprendre puisque le site a découvert que l’appareil tournait tout simplement sous un émulateur open source appelé PCSX ReARMed. Sony aurait-il décidé de jouer la carte de la flemme ou était-il satisfait de ce logiciel pour s’appuyer dessus librement ?

Un émulateur open source comme base pour la PlayStation Classic

C’est Kotaku qui est à l’origine de cette révélation : Sony s’est appuyé sur un émulateur open source appelé PCSX ReARMed pour la création du logiciel de la PlayStation Classic. Une version adaptée qui interroge tout de même les internautes… La firme nippone serait-elle trop flemmarde ou simplement satisfaite du résultat proposé par ce PCSX ReARMed ? Quoi qu’il en soit, Sony reste la première firme a avoir utilisé une telle méthode tandis que du côté de Nintendo et Sega, ce sont des logiciels qui ont été recrées de A à Z.

Les firmes comprennent progressivement l’importance du rétro et l’intérêt pour les vieux titres. Les portages, consoles virtuelles et autres machines rétro en sont la preuve. Sans oublier la guerre que Nintendo mène à l’émulation pour en reprendre le contrôle – et générer des bénéfices.