Sur un site web récemment supprimé, Gabriel Matzneff racontait ses activités pédophiles – Le Journal du dimanche

Spread the love
  • Yum

Le site a été alimenté pendant des années. Puis il a mystérieusement disparu il y a quelques jours, juste avant la parution du livre choc de Vanessa Springora, Le Consentement (Grasset). Le scandale venait d’éclater. Gabriel Matzneff, l’écrivain licencieux à la brillante conversation, était entre-temps devenu Matzneff, le monstre pédophile, traqueur de jeunes filles, abuseur d’enfants. Le mondain distingué par Saint-Germain-des-Prés, ayant colonnes ouvertes dans plusieurs journaux et un carnet d’adresses volumineux dans l’édition, n’était soudain plus fréquentable.

Plusieurs photos avec des jeunes filles

Est-ce pour cela que ce site à sa gloire a été effacé du jour au lendemain? Ou bien est-ce la menace d’éventuelles poursuites judiciaires qui a provoqué l’affolement? Matzneff est désormais visé par une enquête préliminaire du parquet de Paris ouverte pour viols sur mineur de moins de 15 ans, alors même que pendant de blog était tenu par un de ses admirateurs et ami. Les pages Web ont été supprimées le 30 décembres 2019. Nous les avons exhumées des archives d’Internet où l’on peut encore facilement les trouver.

On y découvre des dizaines de photos, anciennes, de l’écrivain en compagnie de plusieurs des jeunes filles qu’il a séduites, dont une en maillot de bain. Comme elle l’explique dans son livre, Vanessa Springora a pensé à engager une procédure judiciaire pour faire disparaître les images d’elle. “G. M. s’est débrouillé pour qu’on ne puisse lui attribuer la propriété du contenu hébergé par son prête-nom, hors de toute réglementation française. Juridiquement, le site est l’œuvre d’un fan, rien de plus. C’est d’un cynisme absolu, mais c’est imparable. Comment un inconnu qui vit en Asie aurait-il pu se procurer des photos de moi à 14 ans? Des photos que seul G. possède?”

Pour lire cette enquête en intégralité, retrouvez le JDD en kiosques, en numérique ou sur abonnement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *