Supercalculateur : Canon mise sur Fujitsu pour virtualiser la conception de ses futurs produits

Spread the love
  • Yum

Supercalculateur : Canon mise sur Fujitsu pour virtualiser la conception de ses futurs produits

Pour développer ses futurs produits, le groupe Canon mise sur la virtualisation. A cet effet, le géant japonais a acquis auprès de Fujitsu un supercalculateur qui lui permettra de conçevoir ses nouveaux produits sans recours à des prototypes. Fujitsu devrait livrer ce supercalculateur au cours du premier semestre 2021.

Selon Fujitsu, il s’agira d’un superordinateur Fujitsu PRIMEHPC FX1000, basé sur la technologie Fugaku (développée conjointement par Riken et Fujitsu), qu’il vante comme la technologie de supercalculateur le plus rapide au monde. Avec 192 nœuds, le nouveau supercalculateur devrait atteindre une performance de calcul théorique de 648,8 téraflops, ce qui place la technologie de Fujitsu au premier rang du classement Top500 des supercalculateur les plus rapides au monde.

Canon espère qu’une fois terminé, ce supercalculateur jouera un rôle de premier plan dans son projet de développement de produits “sans prototype”, qui vise à ne construire que les prototypes nécessaires et à éliminer les prototypes de produits inutiles grâce à l’utilisation de technologies de virtualisation et de simulation d’essai. Cette stratégie doit permettre d’améliorer de manière significative l’innovation pour des catégories de produits comme des imprimantes, des appareils photo ou des équipements de gravure sur semi-conducteurs.

publicité

Un levier de productivité pour Canon

A cette fin, Canon exploitera également les données de CAO 3D dans des simulations analytiques pour évaluer divers aspects des produits proposés, notamment la fonctionnalité et la facilité de fabrication.  Dans le cadre du nouveau système, Fujitsu déploiera les systèmes Fujitsu Server Primergy et Fujitsu Storage Eternus comme périphériques.

“En tant qu’élément important du cycle de développement des produits Canon, ce système permettra des analyses et des simulations à plus grande échelle dans le cadre d’expériences d’analyse d’impact évaluant les dommages ou la déformation d’un produit potentiel lorsqu’il tombe, y compris des simulations avec plus de 100 millions d’éléments, un défi à relever pour les systèmes précédents”, a fait savoir la direction de Canon dans un communiqué.

“Le nouveau système permettra également l’analyse des flux d’air et des ondes électromagnétiques”, relève la direction du groupe japonais, qui voit dans cette stratégie de virtualisation la garantie de pouvoir accroître son rythme de production tout en réduisant les délais et les coûts de développement des produits. Pour rappel, Canon exploite actuellement deux supercalculateurs Fujitsu, le PRIMEHPC FX10 et le PRIMEHPC FX100.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *