Le chinois DJI est aujourd’hui l’un des leader dans la stabilisation de caméras, avec le Ronin chez les Pro, le Ronin S pour les boitiers Reflex et l’Osmo Mobile pour le grand public et ses smartphones.Aujourd’hui, le constructeur comble un vide entre l’Osmo et le Ronin S, avec une version SC dédiée aux plus petites caméras, comme les hybrides de Sony, ou plus récemment Canon et Nikon. Ces boitiers n’ont pas besoin de gros moteur et de batterie haute capacité, ni d’un prix trop élevé (!).

Le Ronin SC supporte un poids total jusqu’à 2Kg, ce qui devrait aller pour des objectifs standards, et même avec de gros boitiers Reflex. Le constructeur annonce jusqu’à 11H, soit une journée de tournage sans aucun problème, comme chez ses grand-frères. Mais le principal atout de ce gimbal, c’est bien-sûr son poids, avec seulement 1,1Kg sur la balance contre 1,85Kg pour le Ronin S.

A l’usage, cet accessoire sera plus polyvalent, plus souple et plus adapté aux petites productions. La conception reste toutefois très proche du Ronin S avec un accès à l’arrière du boitier et une nacelle qui peut évoluer presque à 360 degrés.

Comme son grand-frère, il sera pilotable à l’iPhone ou via un câble à relier au boitier, mais les fonction de tracking avancé nécessiteront une caméra compatible. Pour le moment, la liste se limite à quelques produits

Quant au prix, il est canon : €359

https://www.dji.com/ch/ronin-sc