SpaceX travaille sur la récupération en vol de sa prochaine fusée

Spread the love
  • Yum

Elon Musk a publié de nouveaux détails sur la conception de son prochain lanceur SpaceX. Après une Falcon 9 remplie de succès, son prochain « véhicule de lancement », la Super Heavy, sera conçue pour envoyer la navette Starship dans l’espace.

En réponse à un internaute sur Twitter, le patron de SpaceX a précisé que ses équipes travaillaient sur une nouvelle procédure d’atterrissage… sans atterrissage. L’entreprise de l’aérospatiale aurait un nouveau projet laissant de côté le retour sur terre de ses lanceurs de façon autonome.

En substance, la prochaine fusée Super Heavy devrait retourner sur son pas de tir grâce à un bras monté sur la tour de lancement. Les propulseurs continueront de jouer un rôle de freinage et de stabilisation du lanceur, mais son arrêt définitif se ferait alors que le bras aura saisi la fusée.

« Moins d’une heure » pour redécoller

Super Heavy n’aurait donc plus besoin des trois supports de Falcon 9, qui se déploient en approche du contact avec le sol et qui permettent de maintenir la fusée debout. En l’attrapant de cette façon, Super Heavy ne sera plus stabilisée au sol, mais retrouvera une disposition proche de celle lors de son lancement.

Il est simple de deviner le but d’une telle manœuvre, mais Elon Musk est allé encore plus loin en dévoilant le réel objectif à terme : pouvoir faire décoller à nouveau la fusée « en moins d’une heure ».

Il expliquait dans un tweet à ce sujet :

« Cela économisera de la masse, réduira le coût des ‘jambes’ et permettra le repositionnement immédiat du booster sur la monture de lancement – prêt à être rechargé en moins d’une heure ».

 Super Heavy, le lanceur de Starship

SpaceX a annoncé 2021 par le lancement très médiatisé de Starship, à douze kilomètres de haut, au début du mois de décembre. Popularisé par son atterrissage difficile au sol, il aura permis de concrétiser l’objectif de l’entreprise à concevoir une navette capable de prendre la direction de la Lune, voire de Mars, avec une capacité bien plus importante qu’une simple capsule Dragon.

Mais pour pouvoir s’approcher de nouvelles sphères, Starship aura besoin d’un lanceur. Ce sera le rôle de Super Heavy. Ce booster n’a pas encore fait ses preuves et en vue de la méthode de récupération du lanceur au sol, nul doute que SpaceX devra débourser des milliards de dollars pour essuyer les échecs. Toujours selon Elon Musk, de premiers prototypes de ce dernier pourraient être testés dans les prochains mois.

Leave a Reply

%d bloggers like this: