SpaceX devient tout terrain. Après plusieurs échecs, le groupe américain d’Elon Musk a réussi ce lundi son premier tir complet depuis la Californie. Le lanceur Falcon 9 a mis sur orbite sa charge, un satellite commercial argentin, et son premier étage est revenu se poser dans sa base de décollage.

Ce n’est pas la première fois que l’Argentine sollicite SpaceX pour ce type de mission. Buenos Aires a déjà recouru plusieurs fois aux services de la société californienne, qui signe ainsi son 17e lancement commercial de l’année avec son lanceur phare.

Echec en juillet

C’est en revanche la première fois que le premier étage du Falcon 9 réussit à revenir dans la base militaire américaine de Vandenberg. En juillet, le Falcon 9 avait mis un autre satellite argentin sur orbite, mais SpaceX avait dû récupérer son premier étage sur une barge en pleine mer.

Avec ce succès, SpaceX élargit sa palette de tirs avec des bases des deux côtés des Etats-Unis. La société d’Elon Musk est déjà capable de réussir des tirs complets de la base de Cap Canaveral (Floride) avec un retour du premier étage du lanceur.

Surtout, SpaceX progresse un peu plus dans le développement de ses lanceurs « durables ». L’objectif de ces tirs complets est de limiter les coûts, en gardant les lanceurs intacts, et de gagner des parts des marchés. Pour s’imposer comme le premier lanceur de la planète.

VIDEO. SpaceX, Blue Origin… Les nouveaux conquérants de l’espace