SpaceX dévoile les plans de Starlink, et prévoit des forfaits plus accessibles

Spread the love
  • Yum

Bien que Saint-Senier-de-Beuvron, en Normandie, n’ai pas souhaité accueillir SpaceX sur ses terres, la société dirigée par Elon Musk continue d’avancer sur son projet Starlink.

En octobre nous annoncions le lancement officiel de la bêta publique du réseau Starlink. À cette période, SpaceX commençait à envoyer des invitations aux premiers utilisateurs. Les bêta-testeurs doivent payer 99 dollars par mois pour accéder au réseau Starlink, mais surtout investir 499 dollars pour mettre en place le matériel nécessaire. Quasiment 600 dollars pour profiter d’une connexion Internet par les satellites Starlink.

Malgré ce tarif exorbitant, SpaceX a récemment annoncé que son projet compte à ce jour plus de 10 000 utilisateurs aux États-Unis et à l’étranger. Toutefois, un nouveau dossier monté par SpaceX dévoile les plans de Starlink sur le long terme, et les tarifs proposés devraient considérablement baisser.

Des offres moins chères ?

Ce dossier explique que Starlink devrait offrir un service téléphonique, un service d’urgence pour les appels vocaux, et donc des forfaits bien moins chers pour les utilisateurs moins aisés. Cela devrait être possible grâce au programme Lifeline dirigé par le gouvernement américain.

Pour le moment, la société n’a pas détaillé comment elle compte proposer le programme Lifeline dans ses offres, mais nous pouvons confirmer quelle a l’intention de le proposer. À ce jour, ce système permet de bénéficier d’une réduction de 9,25 dollars par mois sur un abonnement à une box Internet, ou 5,25 dollars sur une facture de téléphone.

En se basant sur les 99 dollars par mois demandés par SpaceX aujourd’hui, cette réduction ne permettra pas encore à tout le monde d’en profiter. Il faut donc s’attendre à ce que SpaceX distribue des forfaits bien moins coûteux accessibles pour tous. En parallèle à cela, SpaceX a expliqué que le haut débit et la téléphonie Starlink seront présentés comme un service public.

Dès à présent, Starlink dispose des capacités nécessaires pour proposer son service à plusieurs millions d’utilisateurs aux États-Unis. Pour le moment, la FCC lui a accordé le droit de déployer 1 million de terminaux, mais SpaceX réclame la permission d’en déployer 5 millions.

Leave a Reply

%d bloggers like this: