Sophie Pétronin, libérée et critiquée – Libération

Spread the love
  • Yum

Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage

Récit

Abonnés

Sophie Pétronin et son fils Sébastien, à Bamako, jeudi soir.
Sophie Pétronin et son fils Sébastien, à Bamako, jeudi soir. Photo Paul Longerie. Reuters

En refusant de qualifier ses ravisseurs de jihadistes et en annonçant s’être convertie à l’islam pendant sa détention, l’otage libérée jeudi soir au Mali a suscité la polémique.

Quel étrange, et dérangeant, déferlement de haine… Dès la libération de Sophie Pétronin, la dernière otage française retenue au Sahel, jeudi soir, et encore plus au moment où elle arrivait en France vendredi, les réseaux sociaux déversaient des tonneaux d’injures contre cette femme frêle, mais encore énergique, qui avait pourtant été retenue prisonnière pendant près de quatre ans dans le nord du Mali. Les plus modérés évoquaient un «syndrome de Stockholm», les plus véhéments comparaient sa libération à la mort, au «sacrifice» des 45 militaires français décédés dans cette vaste zone désertique devenue le théâtre d’une guerre sans fin. Certes, les réseaux sociaux ont toujours été un défouloir commode pour les opinions les plus radicales, et les plus ignorantes, mais rarement une libération d’otage aura été à ce point vilipendée.

A lire aussi A Bamako, nuit de liesse après la libération des otages

Il est vrai qu’elle a de quoi surprendre, cette laborantine de 75 ans qui luttait contre la

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous

devices-picture

1€
le 1er mois

Soutenez notre indépendance

  • Tous nos articles en illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa parution
  • Nos newsletters exclusives
  • CheckNews, notre service de fact checking


Maria Malagardis

Un mot à ajouter ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *