Près de trois mois jour pour jour après le début du mouvement des gilets jaunes, l’heure est au bilan. Pour la première fois depuis le début du mouvement, il apparaît dans notre nouveau sondage “L’Opinion en direct” réalisé par l’institut Elabe et publié ce mercredi, qu’une majorité de Français, 56% des sondés, estiment que la mobilisation devrait s’arrêter. Pour répondre à cette question, les individus interrogés ont été divisés par classe sociale. A l’inverse, ils sont 43% à estimer que la mobilisation doit se poursuivre. 

Dans le détail, 80% des cadres estiment que la mobilisation devrait prendre fin, un score en hausse de 31 points en un mois seulement. Ce sentiment devient également majoritaire auprès des classes moyennes (58%, +15). En ce qui concerne les classes populaires, le souhait de poursuite reste légèrement prédominant (55%), mais recule de 10 points.

Sous l’angle politique, et en fonction du candidat choisi lors de l’élection présidentielle de 2017, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen semblent les plus enclins à vouloir que le mouvement dure (respectivement 64 et 57% des sondés). A l’inverse, les électeurs d’Emmanuel Macron sont 31% à être opposés à la suite du mouvement et 27% a y être hostiles. 
Sondage BFMTV: pour 2 Français sur 3, les manifestations des gilets jaunes ne reflètent plus les revendications initiales Elabe –

58% d’approbation positive

Ce mercredi, il apparaît également que l’approbation globale (soutien et sympathie) des Français aux manifestants, qui était en novembre à 75%, s’essouffle peu à peu. L’approbation de la population pour les gilets jaunes reste majoritaire (58%) malgré un recul de cinq points en deux semaines seulement. Dans le détail, 25% des sondés affirment soutenir le mouvement, et 33% avoir de la sympathie pour ce dernier. A l’inverse, 31% s’y disent opposés (16% opposés et 15% hostiles). 
Sondage BFMTV: la majorité des Français souhaite l'arrêt du mouvement Elabe –

Les Français ne se reconnaissent plus dans les revendications

En revanche, pour 64% des 1001 individus interrogés, les manifestations qui ont lieu le samedi sont en effet éloignées des revendications initiales des gilets jaunes. Ils sont 36% à penser l’inverse. 

Dans le détail, les chiffres se divisent de la manière suivante: 82% des personnes se définissant encore comme gilets jaunes estiment que les manifestations du samedi portent encore les revendications initiales du mouvement. Pour les simples soutiens, ils ne sont que 47% à défendre cette idée.
Sondage BFMTV: pour 2 Français sur 3, les manifestations des gilets jaunes ne reflètent plus les revendications initiales Elabe –

Globalement, un net recul du “sentiment gilet jaune”

Finalement, cette enquête est également une occasion plus globale de faire le point sur la mobilisation des gilets jaunes et de leurs soutiens. Au début du mouvement, 20% des sondés se disaient gilets jaunes, ils ne sont plus que 13% aujourd’hui, un chiffre en recul de trois points par rapport au mois de janvier. 

Dans le détail, la proportion d’individus se déclarant gilets jaunes est notamment en recul de 4 points auprès des classe populaires (20%).

Sondage Elabe pour BFMTV réalisé par Internet les 12 et 13 février 2019 sur un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Sondage BFMTV: la majorité des Français souhaite l'arrêt du mouvement Elabe –