Soleimani : un tweet douteux de Mike Pence pointé du doigt – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Par Le Figaro avec AFP

Le vice-président américain Mike Pence a lié dans un tweet le général iranien Qassem Soleimani, mort dans un raid américain en Irak, aux responsables des attentats du 11-Septembre à New York, une affirmation pointée comme douteuse ou trompeuse par de nombreux médias américains.

Qassem Soleimani «a aidé au voyage clandestin en Afghanistan de 10 des 12 terroristes ayant mené les attaques terroristes du 11-Septembre aux Etats-Unis», a affirmé Mike Pence vendredi sur Twitter, au milieu d’une série de messages visant à justifier la décision américaine de le tuer. Les attentats du 11-Septembre ayant été perpétrés par 19 pirates de l’air, sa porte-parole Katie Waldman a ensuite précisé que Mike Pence parlait des 12 d’entre eux ayant «transité par l’Afghanistan». Et a répété que «10 sur ces 12 avaient été aidés par Soleimani».

Mais le New York Times souligne que Qassem Soleimani, qui dirigeait déjà à l’époque la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d’Iran, n’est «cité à aucun moment» dans le rapport de la commission d’enquête parlementaire américaine sur le 11-Septembre. Le rapport explique que même si «il existe de fortes preuves que l’Iran a permis le transit de membres d’al-Qaida vers et depuis l’Afghanistan avant le 11-Septembre», les enquêteurs n’ont trouvé «aucune preuve que l’Iran (…) était au courant de la préparation» des attentats. «Au moment de leur passage en Iran, les agents d’al-Qaida eux-mêmes n’étaient probablement pas au courant des détails de la future opération», ajoutait ce rapport.

Il est donc «techniquement correct de dire que l’Iran a “aidé” à leur voyage», mais pas de donner l’impression que cela a été fait «en aidant sciemment à ce qui allait devenir le 11-Septembre», note le Washington Post, pour qui rien n’indique en outre que Soleimani ait directement pris part à cette «aide».

Leave a Reply