Qualcomm profite du Snapdragon Summit pour exhiber sa vision d’une puce ARM pensée pour les ordinateurs.Jusqu’ici, les processeurs ARM des quelques modèles disponibles étaient dérivés des versions pour smartphone. Qualcomm vise donc ici, avec « le premier processeur 7nm pour ordinateur », des performances nettement supérieures, tout en conservant un fonctionnement fanless, et une autonomie annoncée « incroyable ».

Le SoC est capable, grâce à sa partie graphique Adreno 680 Extreme, de gérer l’affichage sur deux écrans 4K HDR, pour un TDP de 7W, et des performances –selon le constructeur– deux fois supérieures aux processeurs Intel Y au TDP équivalent, comme ceux des nouveaux MacBook Air. Les livraisons sont prévues pour le second semestre de l’année prochaine, les premières machines grand public devraient donc arriver fin 2019.

Qualcomm