L’introduction en bourse de Slack se précise avec le dépôt de sa demande officielle accompagnée de ses derniers résultats financiers. On y apprend que le service de messagerie collaborative a réalisé 400,6 millions de dollars de chiffre d’affaires, une hausse de 82% par rapport à 2017 (105 millions de dollars). Mais Slack n’est pas encore bénéficiaire et affiche une perte annuelle de 140,7 millions de dollars contre 181 millions l’année précédente. Une situation qui s’explique notamment par les charges d’exploitation qui ont augmenté de 49% pour atteindre 503,5 millions de dollars en raison des frais marketing et commerciaux. 

Du côté de l’audience, Slack comptait 10 millions d’utilisateur actifs quotidiens. Plus 500 000 entreprises utilisent la version gratuite du service et 88 000 la version payante, un nombre en hausse de presque 50% par rapport à 2017. Slack, qui a opté pour une cotation directe comme l’a fait Spotify, sera introduit dans les prochaines semaines sur le New-York Stock Exchange sous le symbole “SK”. Selon Reuters, sa valorisation pourrait atteindre les 10 milliards de dollars. (Eureka Presse)