Sky Rojo sur Netflix : que vaut la nouvelle série du créateur de la Casa de Papel ?

Spread the love
  • Yum

Attention, l’article suivant contient de légers spoilers sur la série Sky Rojo diffusée depuis quelques jours par Netflix. Si vous ne voulez rien savoir, mieux vaut aller lire notre présentation

Mise en ligne peu ou prou en même temps que le Snyder Cut de Justice League, la série Sky Rojo faisait face à forte concurrence la semaine dernière. De quoi lui causer du tort auprès du grand public ? La dernière série d’Álex Pina (La Casa De Papel, White Lines…) et sa troisième collaboration avec Netflix vaut-elle vraiment le détour ?

Sky Rojo, pour public confirmé

Soyons clairs d’entrée de jeu. Sky Rojo n’est pas un programme pour tous les publics. On y suit l’histoire de Coral, Wendy et Gina, trois prostituées de l’île de Tenerife. Elles tentent de fuir Moisés et Christian, les hommes de main de Romeo, leur “mac” et propriétaire du club “Las Novias”. Sans jamais quitter l’île ibérique, la série nous embarque dans un road trip haletant.

Relativement courte (huit épisodes de 25 minutes), la série est très bien rythmée et les temps morts sont rares. Violence, sexe, humour, tragi-comédie absurde, face à face angoissants et course-poursuites endiablées s’enchaînent à un rythme effréné. Sans cesse, Sky Rojo réussit à enchaîner les aller-retour temporels, entre l’ambiance feutrée (et écoeurante) du club et des paysages de carte postale très particuliers.

Si la série peut sembler plutôt racoleuse visuellement, la bande-annonce présentait déjà la couleur, elle devrait pourtant trouver son public. Si les fans de la Casa de Papel peineront sans doute à retrouver le charme des aventures du Professeur et de ses compagnons, les trois femmes au coeur de cette histoire deviennent rapidement attachantes.

La fresque sociale, celle des drames de l’exploitation sexuelle, perdure comme une toile de fond permanente. Mais ce qui ressemblerait parfois à une véritable ambition de dénoncer la traite des femmes se révèle au final trop vite noyé dans les séquences graveleuses, dialogues vulgaires et plans ultra-sexualisés.

Sky Rojo n’est pas la série de l’année, ni un programme à conseiller à toutes les audiences, mais elle devrait tout de même trouver son public sans peine.

4.3 / 5

11,3 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: