Silicon Valley : malgré la crise, la Tech continue de créer des emplois

Spread the love
  • Yum

1000 licenciements chez Yelp, 3700 employés limogés chez Uber… À première vue, l’année a été difficile au sein de la Silicon Valley. Ces mauvaises nouvelles enregistrées sur le front de l’emploi sont à mettre en parallèle avec la liste des départs emblématiques qu’a enregistré la région. Ainsi, Oracle, Palantir, ou encore Hewlett-Packard ont installé leurs sièges sociaux hors du Golden State. De leurs côtés, Larry Emmison, Drew Houston, ou encore Elon Musk, ont aussi quitté la région à titre personnel.

Est-ce à dire que le temple de la Tech américaine est en grande difficulté ? Pas vraiment selon le journal californien San Jose Mercury News. Nos confrères ont fait le bilan économique de l’année 2020 sur les comtés de Santa Clara, San Mateo, le sud du comté d’Alameda et le nord du comté de Santa Cruz, qui constituent l’ensemble de la Silicon Valley.

Le télétravail profite au monde de la Tech

Leur constat est surprenant car si la région a bien subi des pertes d’emplois considérables en 2020, le secteur des nouvelles technologies a très bien résisté. Dans le détail, le média américain précise que l’emploi global a baissé de 8,9 % sur une période d’un an allant de juin 2019 à juin 2020. La chute est d’autant plus brutale dans le commerce en détail, les services, les divertissements et le transport : -15,4 %.

En revanche, les entreprises technologiques parmi lesquelles celles qui vendent des produits d’informations, ou encore du matériel informatique, ont augmenté leurs emplois dans le même laps de temps : + 1,8 %.

Pour expliquer ce résultat, le San Jose Mercury News cite notamment l’exemple du télétravail qui a forcé de nombreux salariés à devoir s’équiper en ordinateurs, ou à utiliser des services de visioconférence comme Zoom qui était bien moins connu auparavant et a vu ses revenus augmenter de 323 % en l’espace d’un an.

Bien sûr, la crise n’épargne pas totalement le monde de la Tech et si les créations d’emploi sont toujours au rendez-vous, le rythme s’est néanmoins ralenti par rapport à son niveau d’avant la pandémie.

Leave a Reply

%d bloggers like this: