SFR grapille des abonnés au deuxième trimestre 2020

Spread the love
  • Yum

SFR grapille des abonnés au deuxième trimestre 2020

Comme Orange, SFR a présenté des résultats encourageants au terme d’un deuxième trimestre 2020 marqué par la crise sanitaire et les mesures de confinement décrétées par les autorités.

« En France, nous avons maintenu la croissance de notre activité principale de télécommunications au cours du deuxième trimestre d’une année sur l’autre, y compris la croissance des revenus des services résidentiels une fois de plus », s’est réjoui le fondateur d’Altice, la maison mère de l’opérateur SFR, en marge de la présentation de ces résultats.

L’Ebitda de l’opérateur a augmenté de 0,3 % à 1,44 milliard d’euros, a annoncé Altice Europe jeudi, alors que le groupe tablait initialement sur un consensus estimé à 1,37 milliard d’euros. Son chiffre d’affaires a en revanche reculé de 1,2 % à 3,54 milliards d’euros, bien qu’il ait également dépassé les prévisions de l’opérateur de près de 100 millions d’euros.

publicité

Gain d’abonnés sur le fixe et sur le mobile

En France, où l’opérateur représente 70 % du chiffre d’affaires du groupe Altice Europe, SFR a annoncé avoir gagné 37 000 abonnés fixe supplémentaires et 100 000 abonnés de plus à ses offres fibre. 48 % des clients fixe de SFR disposent aujourd’hui d’offres fibre. En outre, les ajouts nets de la base mobile résidentielle postpayée se sont élevés à 99 000 clients supplémentaires au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2020.

Au total, Altice France a enregistré un chiffre d’affaires issu de ses activités télécom de 2,1 % sur l’année et une croissance de son EBITDA télécom de l’ordre de + 3,1 % par rapport à l’année précédente. Les revenus des services résidentiels, hors roaming out, ont augmenté de 2,2 % par rapport au premier trimestre 2020, contre 2,6 % au premier trimestre 2020.

« Nous avons terminé le deuxième trimestre avec une forte performance et une meilleure trajectoire, malgré les impacts liés à la Covid-19 sur des domaines tels que les revenus de l’itinérance, les ventes d’équipements à faible marge et un ralentissement significatif dans le secteur des médias en général », a expliqué Patrick Drahi, précisant que la holding, fortement endettée (à hauteur de 29 milliards d’euros), a remboursé 1,2 milliard d’euros de dette au cours des trois derniers mois. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels pour 2020, c’est-à-dire une croissance de son chiffre d’affaires et de son bénéfice brut, et une réduction de sa dette.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *