SEO : une priorité en vue de la récession ?

Spread the love
  • Yum

Le mot récession est sur toutes les lèvres, et celles des professionnels du marketing ne font pas exception. Bien que l’issue de la crise liée au Covid-19 soit pleine d’interrogations, certains tentent d’ores et déjà de se projeter dans l’après. Une étude réalisée par la société Conductor révèle ainsi l’impact qu’a le coronavirus sur les tendances marketing. 

Plusieurs centaines de professionnels sur secteur ont été sondés et, là où l’économie force un ralentissement des stratégies marketing, le référencement sort du lot. Qu’il s’agisse du B2B, du commerce, de la santé, des médias, du tourisme, des technologies… les budgets baissent, mais les objectifs restent les mêmes ! 

L’étude montre alors que, dans 80% des cas, les dépenses prévues en communication ne diminuent que très légèrement ou restent les mêmes. Seuls 20% des professionnels voient leur porte-feuille diminuer considérablement. Dans une entreprise sur trois, les objectifs ne changent pas et 86% déclarent que ceux-ci seront par conséquent plus difficiles à atteindre cette année. Mais, pas question de baisser les bras pour autant !

publicité

Objectif SEO

63% des sondés estiment que le référencement gagnera en importance. La recherche organique est considérée à 66% comme le canal le plus performant en 2019, suivie de la recherche payante et du courriel tous deux à 50%. Comme seuls 14% des professionnels désignent les réseaux sociaux comme un canal performant, on comprend rapidement où se situe la priorité. 

Avec une récession mondiale, les professionnels du marketing savent qu’ils devront réduire leurs budgets et revoir leurs investissements. Le référencement est ainsi un choix stratégique pour rester efficace. L’étude précise également qu’une « minorité de 25% » déclare qu’elle procédera à des licenciements. 

Malgré son faible échantillon de 317 personnes, cette étude reste toutefois intéressante. En effet, le fait de miser sur le SEO est loin d’être une mauvaise idée, puisque cet investissement réalisé aujourd’hui portera ses fruits au cours des prochains mois. Autrement dit… après la crise !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *