Des dizaines de policiers en tenue d’intervention, un grand nombre de véhicules sérigraphiés de la police nationale, et d’autres, noirs et gris, du Raid entourent depuis le début de la matinée de ce lundi le centre de formation du ministère de l’Intérieur à Lognes (Seine-et-Marne). Les forces de l’ordre passent le site au peigne fin, à la recherche d’une personne éventuellement entrée armée dans l’enceinte du centre. « Il s’agit d’une levée de doute », confirme une source policière.

Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours Le Raid est à la recherche d’un homme potentiellement armé dans le centre de formation du ministère de l’Intérieur. LP/Julie Olagnol Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours Le Raid est à la recherche d’un homme potentiellement armé dans le centre de formation du ministère de l’Intérieur. LP/Julie Olagnol  

Un doute a posteriori

Tout a commencé ce lundi après 8 h 30, lorsque, selon nos informations, des agents chargés de la sécurité à l’entrée du centre de formation ont eu un doute a posteriori. Ils ont cru reconnaître la silhouette d’une arme sur une image aux rayons X d’un portique de sécurité. Mais trop tard, sans qu’on sache s’il s’agissait d’un fonctionnaire ou d’une personne extérieure au ministère, l’homme était déjà entré, se mêlant à la foule à l’heure de pointe. Le centre de formation du ministère de l’Intérieur accueille chaque jour des fonctionnaires, formateurs ou stagiaires en formation, ainsi que des candidats au concours d’entrée dans la police.

Lognes, ce lundi midi. LP/Julie Olagnol Lognes, ce lundi midi. LP/Julie Olagnol  

L’image de l’homme recherché a été captée

L’alerte a alors été donnée, les abords du centre sécurisé et les recherches lancées dès l’arrivée de la Brigade régionale d’intervention et du Raid. Tout autour du site, des forces de l’ordre en tenue d’intervention se sont déployées afin d’empêcher toute nouvelle intrusion.

Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours. LP/Julie Olagnol Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours. LP/Julie Olagnol  

A l’intérieur, des groupes de policiers de la BRI et du Raid ont commencé la vérification des bâtiments à la recherche d’au moins un homme potentiellement armé. L’image de l’homme recherché a été captée par la vidéosurveillance du portique d’accès. Une partie des personnes présentes ont été évacuées à l’arrière du bâtiment principal après vérification de leur identité et de leurs effets personnels. Quatre heures plus tard, les fonctionnaires évacués s’y trouvaient toujours, ne pouvant plus accéder à leur véhicule, le parking étant également bouclé. D’autres sont toujours confinés à l’intérieur.

Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours dans et autour du centre de formation du ministère de l’Intérieur. LP/Julie Olagnol Lognes, ce lundi midi. Un important dispositif policier est en cours dans et autour du centre de formation du ministère de l’Intérieur. LP/Julie Olagnol  

« Aucun coup de feu tiré »

Onze jours après la tuerie perpétrée au sein même de la préfecture de police à Paris, le 3 octobre par Mickaël Harpon, un fonctionnaire des renseignements qui a tué au couteau quatre de ses collègues, la concentration en urgence d’un tel effectif de forces de l’ordre a pu tout d’abord laisser craindre le pire.

Lognes, ce lundi midi. La BRI est également engagée dans cette opération. LP/Julie Olagnol Lognes, ce lundi midi. La BRI est également engagée dans cette opération. LP/Julie Olagnol  

A 13h30, selon nos informations, « aucun suspect n’a été identifié ni aucune arme n’a été retrouvée. Aucun coup de feu n’a été tiré. » Par ailleurs, toujours selon nos informations, « rien n’empêche des policiers de venir en formation en possession de leur arme de service. Tout dépend des formations suivies. Il n’y a pas que des administratifs à Lognes. »