Ségur de la santé : accord majoritaire des syndicats sur les salaires des personnels hospitaliers hors médecins – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Manifestation de personnels soignants à Paris, le 30 juin.

Le protocole d’accord sur la revalorisation des personnels hospitaliers hors médecins, élaboré dans le cadre du Ségur de la santé, devrait bien être mis en œuvre : vendredi 10 juillet, la CFDT, FO et l’UNSA ont annoncé qu’elles signeraient le texte, ce qui permet de franchir le seuil des 50 % de représentativité syndicale nécessaires à son application.

« Ce protocole, le plus important que nous n’ayons jamais eu, marque une certaine reconnaissance au personnel », après « dix ans de blocage du point d’indice », a souligné Françoise Kalb, secrétaire nationale de l’UNSA, le plus petit syndicat de la fonction publique hospitalière. Par conséquent, le syndicat « apposera sa signature » au document, « ardemment négocié » avec le gouvernement, a ajouté la responsable.

Lire notre éditorial : La nécessité d’une hausse des salaires à l’hôpital

La CFDT et FO avaient annoncé, quelques heures plus tôt, qu’elles signeraient, elles aussi, le protocole d’accord, qui porte sur une enveloppe globale de 7,5 milliards d’euros.

« Un compromis qui a de l’allure » pour FO

« Un syndicaliste vous dira toujours qu’il aurait voulu plus », mais « ça fait 2 196 euros de plus par an », a déclaré le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, vendredi. Son homologue de FO, Yves Veyrier, a, pour sa part, salué sur RFI « un compromis qui a de l’allure », incluant aussi « des dispositions sur les améliorations de carrières pour les aides-soignantes (et) les infirmiers ».

Du côté du gouvernement, le ministre de la santé, Olivier Véran, a vanté « la plus grosse augmentation de revenu jamais proposée dans ce pays ». La CGT et SUD, sans se prononcer à ce stade, se sont dits au contraire plus que réservés.

Le document, après sept semaines de tractations et une ultime séance de négociation marathon dans la nuit de mercredi à jeudi, prévoit 20 mesures, dont l’augmentation générale de 183 euros, pour moitié en septembre, puis en mars 2021.

Une manifestation le 14 juillet

Par ailleurs, six organisations ont appelé à « une journée d’action nationale » le 14 juillet, avec notamment une manifestation à Paris, où le gouvernement prévoit de rendre un hommage aux soignants le même jour.

Coronavirus oblige, la traditionnelle parade militaire a été remplacée par une cérémonie place de la Concorde, censée faire la part belle aux blouses blanches, en première ligne durant l’épidémie.

Lire aussi Fallait-il annuler la parade des soignants le 14-juillet ?

Mais certains en attendent plus et entendent le faire savoir : « Rassemblement prévu place de la République pour un départ vers 14 heures en manifestation vers la Bastille » à Paris, annoncent, dans un communiqué, six organisations, dont la CGT, SUD-Santé, l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) et le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI). Dans le reste du pays, elles invitent « les personnels et les usagers » à « se mobiliser avec des initiatives dans les hôpitaux (…) et dans les territoires ».

Estimant que le gouvernement « méprise leurs demandes et leurs revendications », elles considèrent comme « une imposture » le Ségur de la santé.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: