Samsung : Plus d’énergies renouvelables, mais aussi plus d’émissions de carbone

Spread the love
  • Yum

Samsung : Plus d'énergies renouvelables, mais aussi plus d'émissions de carbone

Samsung Electronics a rejeté davantage d’émissions de gaz à effet de serre en 2020 que l’année précédente, selon le rapport annuel sur le développement durable de l’entreprise.

Le rapport indique que les émissions de gaz à effet de serre de Samsung ont augmenté de 5 % sur l’année, libérant 3,2 tonnes de CO₂e (équivalent CO₂) pour 100 millions de wons (75 000 euros environ) de chiffre d’affaires, en raison de l’expansion des opérations de sa ligne de production de semi-conducteurs et de sa production de produits.

Avec l’augmentation de ces émissions, Samsung n’a pas atteint son objectif pour 2020, qui était de 1,55 tonne de CO₂e pour 100 millions de wons, soit une réduction de 70 % par rapport aux 5,17 tonnes de CO₂e pour 100 millions de wons de 2008.

publicité

Energies renouvelables

Tout en reconnaissant cette augmentation des émissions, Samsung a mis en avant son utilisation de sources d’énergies renouvelables, soulignant que ses opérations en Chine, en Europe et aux Etats-Unis étaient entièrement alimentées de cette manière.

Le groupe précise aussi avoir signé des accords avec des fournisseurs d’énergie renouvelable au Brésil et au Mexique, et prévoit de n’utiliser que des énergies renouvelables dans ces pays d’ici à 2025.

Néanmoins, Greenpeace pense que Samsung devait faire davantage, car ses sites de production en Chine, en Europe et aux Etats-Unis représentent moins de 20 % de la production totale d’énergie de l’entreprise. « En 2020, les énergies renouvelables représentaient 17,6 % du mix énergétique global de Samsung », affirme l’association.

Améliorer la production en Corée et au Vietnam

Publiant son propre rapport le même jour, Greenpeace indique que Samsung utilise actuellement des combustibles fossiles pour 82 % de ses besoins en énergie.

Pour remédier à cette situation, l’association recommande au groupe de modifier la consommation d’énergie de ses activités en Corée du Sud et au Vietnam, qui représentent environ 80 % de la consommation d’énergie du fabricant d’électronique.

« Etant donné l’ampleur de l’activité de Samsung et son impact sur l’ensemble des économies coréenne et vietnamienne, ainsi que son engagement à poursuivre des objectifs en matière d’énergies renouvelables sur d’autres marchés, Samsung a le pouvoir de faire de grands progrès en Corée et au Vietnam, en facilitant l’accès aux énergies renouvelables dans ces deux pays », propose Greenpeace.

Plus de déchets électroniques

Greenpeace ajoute que si les émissions du champ d’application 2 de Samsung ont diminué entre 2018-2019 et maintenant, en raison de l’adoption accrue des énergies renouvelables sur certains marchés, et aussi peut-être en raison de la pandémie de Covid-19, les émissions du champ d’application 3 de Samsung – comptabilisant principalement les fournisseurs et la logistique – ont maintenu une tendance à la hausse entre 2017-2019 et maintenant.

Si on observe attentivement le rapport de durabilité de Samsung, le géant technologique sud-coréen ajoute avoir collecté 510 000 tonnes de déchets électroniques en 2020, soit 30 000 tonnes de plus qu’en 2019.

Au cours de l’année 2020, l’entreprise a également réduit sa consommation moyenne d’eau de 4 953 tonnes par jour, et réutilisé 70 181 milliers de tonnes d’eau, soit une augmentation de 1,2 % par rapport à 2019. Samsung ne communique toutefois pas la quantité moyenne actuelle d’eau utilisée quotidiennement dans son rapport.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: