Samsung Pay va mettre fin à son système de récompenses

Spread the love
  • Yum

Samsung est la seule marque sous Android à proposer son propre service de paiement mobile, indépendamment de Google Pay. Depuis son lancement, celui que l’on appelle « Samsung Pay » offrait à l’ensemble des clients un système de récompense lors de son utilisation.

Pour chaque transaction, des points sont accordés sur l’application. En les cumulant, les clients peuvent accéder à des réductions en boutique, un geste de remerciement et un moyen de donner au plus grand nombre l’habitude du paiement sans contact avec son smartphone.

Maintenant que la méthode est connue de la plupart et que les intéressés ont rejoint le service de Samsung, l’offre Samsung Pay évolue et mettra fin au système de récompenses par points. La mise à jour interviendra le 1er janvier à minuit, à en lire un mail envoyé par Samsung.

À compter du 31 décembre à 23h59, vous ne gagnerez plus de points Rewards sur Samsung Pay, les transactions et les achats par carte-cadeau. Cela signifie également que Samsung Rewards  et ses niveaux de récompenses ne détiennent plus d’avantages et nous mettrons fin à notre programme pour le moment. Cependant, les points de fidélité peuvent toujours être gagnés sur Galaxy Store, Samsung.com, l’application Shop et avec d’autres services et applications Samsung ».

Le cashback, sous la forme de points de fidélité et de réductions, ne sera donc plus disponible pour toutes les transactions réalisées lors de nos dépenses du quotidien. Seuls les boutiques en lien avec Google continueront le programme, baissant drastiquement le nombre de points qu’il sera possible de générer habituellement.

En 2018, un premier ralentissement avait eu lieu alors que Samsung avait revu à la baisse le barème. Tous les types de transactions étaient toujours concernés, mais le nombre de points gagnés selon les montants avait été revu à la baisse.

Le paiement mobile fait partie de ces nouvelles solutions qui ont amené de nouveaux acteurs dans la bataille des paiements. Aujourd’hui, les banques en ligne, les néo-banques et les entreprises de la tech se disputent les parts pour conquérir le cœur et les habitudes des clients.

Il faut dire que les revenus issus des paiements ne cessent de croître. Une étude d’Accenture affirmait en début d’année qu’ils représentaient une manne de 1 500 milliards de dollars en 2019. Dans les cinq années à venir, la croissance devrait se maintenir autour des 5,5% pour atteindre les 2 000 milliards de revenus en 2025.

Leave a Reply

%d bloggers like this: