Un brevet Samsung reposant sur un capteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran d’une smartwatch a été repéré. Mais tempérons de suite nos ardeurs : ceci n’est qu’un brevet, et n’a pas spécialement vocation à voir le jour.

Dans la pléthore de brevets déposés par les marques, tout n’est pas à prendre au pied de la lettre. Bien au contraire. Si certains fichiers, en fonction du timing et des diverses rumeurs, peuvent être pris au sérieux, d’autres relèvent davantage du fantasme. Le dernier document de Samsung repéré par Patently Mobile se place entre les deux : la faisabilité du projet est certes recevable, mais son utilité contestable.

Le lecteur d’empreintes digitales à toutes les sauces

Le brevet en question repose sur un capteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran… d’une montre connectée. Imaginez la dernière Samsung Galaxy Watch fraîchement commercialisée embarquant une telle technologie, et vous aurez une idée bien claire du projet. Un capteur d’iris a même été envisagé par les équipes de la multinationale asiatique. À savoir maintenant quels bénéfices en tirer ?

Car consulter sa montre connectée n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui : il suffit de faire pivoter son poignet vers son visage pour voir apparaître les informations de base sur l’interface de l’appareil. A contrario d’un smartphone, où une action obligatoire est généralement demandée : un mot de passe, une empreinte digitale sur le dos ou l’avant du terminal ou une reconnaissance faciale gérée par des capteurs 3D.

Un lecteur d’empreintes à toutes les sauces

Ici, le géant sud-coréen semble vouloir mettre le lecteur d’empreintes digitales à toutes les sauces. Autrefois placé sur la face arrière d’un smartphone, celui-ci vient progressivement s’inviter sous la dalle du téléphone, à l’image des futurs Galaxy S10 et Galaxy S10 Lite, comme le laissent penser les rumeurs. Toujours est-il que l’intégration d’une telle technologie sur une montre connectée ne ferait que gonfler son prix, sans pour autant créer de nouveaux usages révolutionnaires.

Galaxy Watch