Avec son capteur d’empreintes digitales ultrasonique, Samsung pensait pouvoir révolutionner la sécurité biométrique en proposant un modèle à ultrasons en lieu et place des capteurs biométriques traditionnels. Pourtant, ce capteur utrasonique n’a pas vraiment fait l’unanimité, puisqu’il se révèle parfois assez capricieux, et s’incline systématiquement en terme de rapidité face à ses concurrents qui ont eux aussi choisi un capteur d’empreinte sous l’écran. Sauf que cette fois-ci, c’est même la sécurité du capteur des Galaxy S10 qui est mise à mal… à cause d’un simple film de protection.

Le lecteur d’empreintes digitales ultrasonique des Galaxy S10 de Samsung est actuellement pointé du doigt, et c’est le cas de le dire. Selon BBC News, une utilisatrice britannique aurait contacté le constructeur après s’être rendue compte que n’importe quelle personne de sa famille pouvait déverrouiller son Galaxy S10, car toutes les empreintes étaient reconnues par le smartphone. Le problème serait apparu après qu’elle a apposé un film de protection bon marché à son Galaxy S10.

Alerté du problème, Samsung a indiqué « être au courant du dysfonctionnement de la reconnaissance d’empreintes du Galaxy S10 », note BBC News. D’autres utilisateurs auraient en effet déjà rencontré ce problème après la mise en place d’un film de protection sur leurs smartphones. Le problème serait dû à un espacement trop prononcé entre la protection et le capteur d’empreintes, ce qui aurait pour conséquence de perturber son bon fonctionnement. Malgré tout, le problème pourrait bien être comblé de façon logicielle grâce à un futur correctif promis par Samsung la semaine prochaine. En attendant, évitez de mettre un film de protection intégrale sur votre Galaxy S10 si vous tenez à conserver vos données en sécurité.