Tout ne va pas si mal que ça chez les fournisseurs d’Apple. En effet, pour ce 3ème trimestre, Samsung Display -qui reste son plus « gros » partenaire- a enregistré une croissance de 24% par rapport à l’année dernière et cette augmentation serait due à « la demande croissante de panneaux souples [OLED] ».

En avril dernier, Bloomberg avait rapidement imputé la croissance insuffisante du premier trimestre de l’unité OLED à un problème de « ventes faibles de l’iPhone X », ce qui ne s’était pas révélé exact. Samsung avait même déclaré à l’époque que « la demande pour les écrans flexibles reste forte dans le segment haut de gamme ». A aucun moment, le nom d’Apple n’est évoqué -elle en deviendrait presque le « Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ».

A contrario, la division “Internet et Mobile” du coréen a enregistré la pire performance (y compris les téléphones, tablettes et ordinateurs Galaxy) enregistrant une baisse de 22% de son chiffre d’affaires. Au final, on pourrait presque dire qu’Apple a sauvé le trimestre de son concurrent…

Source