Après des missiles « invisibles » et un mystérieux canon laser, l’armée russe annonce avoir doté plusieurs navires de guerre d’une nouvelle arme éblouissante censée déstabiliser l’ennemi en l’aveuglant et en le rendant malade.

Le Filin 5P-42, un dispositif d’interférence optique visuelle non létal, a été déployé sur deux frégates de guerre, selon l’agence de presse officielle RIA Novosti. Mis au point par le géant russe des équipements de radioélectronique, Ruselectronics, ce nouveau canon émet un faisceau oscillant de lumière de haute intensité, déstabilisant l’adversaire, semblable au principe d’une lampe stroboscopique.

Le rayon éblouissant, dont la portée peut atteindre 5 km, a été testé sur des tireurs de mitraillettes ou de fusils d’assaut. « Tous les participants ont éprouvé des difficultés à viser, et 45 % se sont plaints d’étourdissements, de nausées et de désorientations », rapportent les médias russes. Et 20 % ont vécu des phénomènes hallucinatoires, décrivant des « boules de lumière flottantes ».

Cette nouvelle arme navale permettra de « supprimer efficacement les moyens technologiques de vision nocturne » ainsi que les télémètres des missiles anti-chars, affirme le ministère russe de la Défense.

L’Admiral Kasatonov, une des deux frégates qui bénéficie de la nouvelle arme d’interférence optique Filin 5P-42.

Une cécité « temporaire »

Les armes aveuglantes, en particulier le laser pouvant entraîner une cécité permanente, sont en principe interdites par le Protocole IV de la Convention des Nations Unies. Mais, selon l’armée russe, le Filin 5P-42 ne tomberait pas sous le coup de cette interdiction, le canon ne provoquant qu’une cécité temporaire. Chaque frégate est dotée de deux canons, et deux nouveaux navires en construction devraient en bénéficier.

Le nouveau système de combat laser Peresvet a été mis en service le 6 décembre 2018. Le secret demeure entier sur ses véritables capacités. © RT France

Missiles hypersoniques, à portée illimitée et canon laser

Le 1er mars 2018, le président russe, Vladimir Poutine, avait consacré une grande partie de son discours annuel, prononcé devant les représentants des deux assemblées, aux nouvelles armes développées par la Russie, et ce, en réponse à l’activité militaire des États-Unis, qualifiée de « belliqueuse ».

Il avait notamment présenté ses missiles hypersoniques, Avangard, capables d’atteindre 30 fois la vitesse du son, ou un missile de croisière à propulsion nucléaire à portée illimitée et invincible qui se déplace en suivant un chemin imprévisible. Un mystérieux système de combat laser comme Peresvet avait également été dévoilé, censé « permettre la mise hors service du matériel de surveillance ennemi et l’interception de cibles aériennes rapides ».

« Nous savons que plusieurs pays travaillent à la conception d’une arme basée sur de nouveaux principes physiques. Il existe des raisons de croire que là aussi, nous avons une longueur d’avance », avait alors affirmé le président russe. Aucune de ces annonces n’a pour l’instant pu être vérifiée.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi : 

Leave a Reply