Résultats des élections régionales et départementales 2021 : une partie des jeunes pourrait « voter davantage » avec le vote électronique – Le Monde

Spread the love
  • Yum

Auvergne-Rhône-Alpes : sans surprise, le président sortant, Laurent Wauquiez l’emporte avec 55,2 % des voix. Il devance l’écologiste Fabienne Grébert (33,6 %).

Bourgogne-Franche-Comté : la présidente sortante, Marie-Guite Dufay (PS), l’emporte avec 42,2 % des voix, dans le cadre d’une quadrangulaire. Le RN Julien Odoul obtient 23,8 % des voix, juste en dessous de celui de la droite, Gilles Platret, à 24,2 %.

Bretagne : le président PS sortant, Loïg Chesnais-Girard, l’emporte ce soir avec 29,8 % des voix. La candidate LR Isabelle Le Callennec arrive deuxième avec 22 % des voix. La candidate EELV/Genérations. Claire Desmares-Poirrier obtient 20,2 %.

Centre-Val de Loire : à la tête de la région depuis quatorze ans, le président PS sortant, François Bonneau comptait sur son alliance avec les écologistes pour obtenir une victoire. Il l’emporte avec 38,5 %, devant le candidat de LR Nicolas Forissier (22,6 %) et celui du RN Aleksandar Nikolic (22,2 %).

Corse : le nationaliste Gilles Simeoni, président de l’exécutif sortant, a assuré sa réélection, raflant 40,6 % des voix. Il devance la liste du candidat de la droite Laurent Marcangeli à 32 % et le nationaliste Jean-Christophe Angelini à 15,1 %.

Grand-Est : le président sortant Jean Rottner (LR-UDI) l’emporte avec 40,3 % des voix, devant le RN Laurent Jacobelli (26,3 %) , et la candidate d’union de la gauche, Eliane Romani (21,2 %).

Guyane : la liste d’union entre trois candidats de gauche distancés au premier tour, avec à sa tête le député Gabriel Serville (divers gauche), a nettement remporté les élections face au président sortant Rodolphe Alexandre.

Hauts-de-France : sans surprise, le président (ex-LR) de la région, Xavier Bertrand, l’emporte avec 52,4 % des voix, face à son adversaire du RN, Sébastien Chenu (25,6 %).

Ile-de-France : la présidente sortante, Valérie Pécresse, tête de la liste d’union Libres-LR-UDI), est élue avec 45,10 % des voix, devant la liste d’union de la gauche menée par Julien Bayou.

La Réunion : Huguette Bello, à la tête d’une liste d’union de gauche, a revendiqué sa victoire face au président sortant Didier Robert (divers droite), en faisant la première région qui a basculé.

Normandie : c’est encore un sortant qui a décroché la première place. L’ancien ministre Hervé Morin a été élu avec 44,3 % des suffrages dépassant la gauche (26,2 %) et le RN (19,5 %).

Nouvelle-Aquitaine : président de la région depuis 1998, le socialiste Alain Rousset l’emporte avec 39,3 % des voix, contre 18,9 % dévolus à la candidate RN Edwige Diaz, dans le cadre d’une quinquangulaire.

Occitanie : sans surprise, le Parti socialiste conserve la région, présidée par Carole Delga depuis 2015. Elle obtient 57,8 % des suffrages. Son adversaire du RN, Jean-Paul Garraud totalise 23,9 % des voix.

Pays de la Loire : la présidente sortante de région, Christelle Morançais (LR) l’emporte avec 46,4 % des voix contre 34,9 % dévolus à Matthieu Orphelin, à la tête d’une liste d’union de gauche.

Provence-Alpes-Côte d’Azur : le président sortant (LR) Renaud Muselier, obtient 57,7 % des voix, contre 42,3 % au candidat du RN, Thierry Mariani.

Départementales : les Alpes-de-Haute-Provence, le Finistère, le Puy-de-Dôme, le Val-de-Marne basculent à droite, La Charente, les Côtes-d’Armor basculent à gauche.

Lire nos articles :

Leave a Reply

%d bloggers like this: