Restaurants clandestins : Pierre-Jean Chalençon revient sur ses propos, enquête pénale ouverte – CNEWS

Spread the love
  • Yum

Identifié par plusieurs médias et internautes comme étant l’un des organisateurs des déjeuners ou dîners clandestins organisés à Paris et auxquels auraient participé des ministres, Pierre-Jean Chalençon, «propriétaire du « Palais Vivienne», a implicitement reconnu être à l’origine de ces repas. Il a plaidé l’humour et le sens de l’absurde, quand il avait assuré que des membres du gouvernement y participaient. Une enquête pénale a été ouverte.

Dans une vidéo en février, il indiquait organiser dans sa résidence des «déjeuners ou dîners» avec le restaurateur Christophe Leroy. Celui-ci n’a pas répondu à l’AFP. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, «doit venir dîner prochainement», lançait aussi en février M. Chalençon.

En réponse, Gabriel Attal a fait savoir qu’il avait «découvert cet extrait ce (dimanche) soir sur Twitter avec beaucoup d’étonnement». “Il ne connaît pas M. Chalençon et n’a évidemment jamais participé à un quelconque dîner ou soirée”, a indiqué son entourage. 

M. Attal avait d’ailleurs exclu dans la journée la présence de quiconque du gouvernement à ces dîners.

Dimanche, la polémique a fait réagir Twitter, sous le mot-dièse #OnVeutLesNoms, mais aussi les ministres dans les émissions dominicales.

Au Grand rendez-vous Europe1/Les Echos/Cnews, la ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa avait ainsi estimé: «si des ministres ou des députés» ont bien eu leur couvert lors de tels dîners clandestins, «il faut qu’ils aient des amendes et qu’ils soient pénalisés comme n’importe quel citoyen». Plus tard, sur Twitter, elle a approuvé une internaute qui estimait que si c’était avéré, les ministres devaient «dégager fissa» du gouvernement : «Ça va de soi. Avec une amende», a tweeté la ministre.


Leave a Reply

%d bloggers like this: