Réouvertures: comment Emmanuel Macron compte tenir l’échéance de la mi-mai – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Emmanuel Macron va présider ce jeudi en fin d’après-midi à l’Elysée une réunion pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés à cause du Covid-19.

Alors que le chef de l’État va présider ce jeudi en fin d’après-midi une réunion pour examiner le calendrier de réouvertures des lieux fermés à cause de la pandémie de Covid-19, Emmanuel Macron est déterminé à tout faire pour tenir l’échéance de la mi-mai, donnée aux Français lors de son allocution télévisée du 31 mars. Selon les informations de BFMTV, le président estime que les Français ne supporteraient pas que l’échéance soit repoussée.

Dans son allocution, Emmanuel Macron avait en effet annoncé la réouverture “avec des règles strictes” à partir de la mi-mai de terrasses de bars et restaurants et de certains lieux de culture, fermés depuis le 30 octobre dernier. D’après nos informations, ces réouvertures pourraient se faire par paliers et progressivement: dans un premier temps, seules les terrasses des restaurants seraient accessibles et ce uniquement le midi. Puis, elles pourraient l’être le midi et le soir. Enfin, les salles intérieures pourraient à leur tour rouvrir.

Une déclaration avant la fin avril pour détailler les réouvertures

L’idée, selon des proches du chef de l’Etat, serait d’aller relativement vite, en entamant les réouvertures dès la mi-mai, pour que l’essentiel des lieux concernés puissent être rouverts dès la mi-juin ou la fin juin, soit au début de l’été, alors que la France s’apprête à franchir la barre des 100.000 morts du Covid-19 ce jeudi.

Si Emmanuel Macron ne devrait pas faire d’annonces à l’issue de la réunion de ce jeudi, il envisage de s’adresser aux Français d’ici la fin avril pour détailler ce calendrier de réouvertures, a appris BFMTV de sources concordantes mardi.

Seront présents à la réunion le Premier ministre Jean Castex et les ministres Olivier Véran (Santé), Bruno Le Maire (Économie), Jean-Michel Blanquer (Éducation), Gérald Darmanin (Intérieur), Gabriel Attal (porte-parole), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture), Jean-Baptiste Lemoyne (Tourisme), Clément Beaune (Affaires européennes) et Roxana Maracineanu (Sports).

Philippe Corbé avec F.R.

Leave a Reply

%d bloggers like this: