La semaine dernière, la bêta 6 d’iOS 13 révélait une sorte de verrou logiciel dormant. Ce dernier devrait bloquer certaines fonctionnalités, dont l’état de la batterie qui n’aurait pas été installée par Apple ou un revendeur agréé. Apple se justifie officiellement aujourd’hui auprès de certains médias US, invoquant toujours des questions de sécurité pour leurs clients.

Nous prenons très au sérieux la sécurité de nos clients et nous souhaitons nous assurer que tout remplacement de batterie est effectué correctement. Il existe désormais plus de 1 800 fournisseurs de services agréés Apple aux États-Unis, ce qui permet à nos clients d’avoir accès facilement à des réparations de qualité.L’année dernière, nous avons introduit une nouvelle fonctionnalité pour informer les clients si nous ne pouvions pas vérifier l’authenticité d’une batterie et si elle avait été installée par un technicien certifié Apple. Ces informations ont pour but de protéger nos clients de batteries endommagées, de mauvaise qualité ou usées, susceptibles de causer des problèmes de sécurité ou de performances. Cette notification n’a aucune incidence sur la capacité du client à utiliser le téléphone après une réparation non autorisée.

En pratique, les paramètres afficheront un message différent. Ils n’indiqueront non pas l’état de la batterie (iOS serait « dans l’incapacité de verifier si l’iPhone en question possède une batterie Apple »)mais la nécessité de procéder à son changement. Voilà qui ne devrait pas ravir les partisans du droit à la réparation et relancer la polémique du battery gate !

Panneau sous la bêta 6 d’iOS 13 avec une batterie usagée mais certifiée Apple

Source