Même s’il est très controversé depuis sa présentation, Amazon ne cesse pas pour autant de travailler sur Rekognition, son système de reconnaissance faciale. Elle vient en effet d’ajouter la détection de la peur et des tranches d’âge.

Ses fonctionnalités ont été présentées alors que la rumeur gronde sur un possible contrat de 650 millions de dollars avec la police des frontières US (la fameuse «  US Customers & Border Patrol »). Ces nouveautés ont déjà soulevé de vives critiques sur les réseaux sociaux, et ce, dans un contexte social et politique particulièrement tendu.

Dans un communiqué officiel, AWS explique notamment :« Aujourd’hui, nous lançons des améliorations en termes de précisions et de capacités de nos fonctionnalités de reconnaissances faciales. L’analyse des images génère des métadonnées sur les visages détectés distinguant le sexe, la tranche d’âge, les émotions, certains traits tels que le sourire, les expressions, la qualité de l’image et certaines marques distinctives. Avec cette version, nous avons encore amélioré l’identification du genre [mais également] la détection des émotions (pour les sept émotions : “Heureux”, “Triste”, “En colère”, “Surpris”, “Dégoûté”, “Calme” et “Confus”) auxquelles nous avons rajouté la “Peur “. Enfin, nous avons amélioré la précision de l’estimation par tranche d’âge; vous avez également une fourchette d’âge plus étroite dans la plupart des groupes d’âge. »

Source