Régionales et départementales 2021 : vers un nouveau record d’abstention au second tour – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Malgré les nombreux appels de personnalités politiques, les électeurs semblent une nouvelle fois bouder les urnes ce dimanche 27 juin.

«Je lance un appel solennel à tous nos concitoyens, à vous toutes et tous : dimanche prochain votez.» Tel était le message envoyé par Jean Castex au lendemain du premier tour des élections régionales et départementales, qui a enregistré un taux record d’abstention – 66,74% – dimanche 20 juin. Le premier ministre, très discret après les mauvais scores des candidats de la majorité présidentielle appelait à «combattre» l’abstention, «une exigence républicaine» pour ne pas «faire perdre la démocratie».

EN DIRECT – Élections régionales et départementales : la participation à 12,66% à midi, quasi identique à celle du premier tour

Comme lui, de très nombreuses personnalités politiques se sont émues à l’issue du premier tour et ont appelé leurs électeurs à retrouver le chemin des urnes. Et si l’on en croit les premiers chiffres publiés ce dimanche 27 juin, la consigne n’a pas été suivie par les Français, qui ont encore majoritairement décidé de ne pas voter.

À 17 heures, le taux de participation en France pour le second tour des élections régionales et départementales ne s’élevait qu’à 27,89%. Une hausse d’un point par rapport au record historique enregistré la semaine dernière à la même heure (26,72%). Une chute immense par rapport au second tour des régionales de décembre 2015 (50,54%) et aux départementales de mars 2015 (41,92%).

À voir aussi – Abstention : Comment faire revenir aux urnes ?

L’Île-de-France très touchée par l’abstention

La région la plus touchée par l’abstention à la mi-journée était l’Île-de-France avec seulement 8,59% de participation. Le Grand Est (10,99%), la Normandie (11,83%), les Pays de la Loire (12,23%) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (13,23%) sont également très touchées par cette vague abstentionniste. À l’inverse, la Corse était comme la semaine dernière le territoire où l’on vote le plus pour l’instant (24,87% de participation).

La Seine-Saint-Denis affichait à la mi-journée l’abstention la plus élevée pour un département avec seulement 7,08% de participation.

Un rebond ?

Après l’abstention historique de la semaine dernière, nombre de sondeurs s’attendaient à un léger rebond pour le deuxième tour. «C’était le cas aux précédentes régionales, mais aussi aux dernières législatives en 2017. La semaine dernière, l’abstention a aussi touché des populations qui ont normalement l’habitude de voter. La participation devrait donc augmenter de quelques points dimanche», pronostiquait samedi Jérôme Sainte-Marie, analyste politique, sondeur et président de la société d’études et de conseil PollingVox, dans nos colonnes.

Un avis partagé par Bruno Cautrès, politologue et chercheur au CNRS et au Cevipof. «Cela dépendra aussi du contexte électoral: le scrutin est-il serré ou déjà plié ? En Paca par exemple, il pourrait y avoir un regain de mobilisation. Même chose en Île-de-France ou le duel entre Valérie Pécresse et Julien Bayou s’est installé», jugeait-il.

À la lecture des premiers chiffres, si rebond il y a, il n’est pour l’instant pas perceptible.

Leave a Reply

%d bloggers like this: