Régionales en Paca : Muselier, vainqueur de Mariani, salue une «logique d’unité» – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

C’était le scrutin le plus indécis du second tour des régionales. Selon les premières estimations, Renaud Muselier est pourtant donné largement en tête ce dimanche soir avec 57,7% devant Thierry Mariani (42,3%), selon les premières estimations d’Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP-Assemblée nationale/Public Sénat. Saluant les candidats ayant accepté de se désister dans l’entre-deux tours face à la menace RN, le président réélu s’est félicité que la « logique d’unité » ait gagné et « démenti tous les pronostics ». C’est « la victoire de tous ceux qui ont voté aujourd’hui, souvent au-delà de leurs appartenances politique, idéologique », a-t-il ajouté.

Toute la semaine d’entre-deux tours, l’incertitude a été totale dans cette région, sans doute la seule que le Rassemblement national pouvait espérer remporter après sa contre-performance du premier tour à l’échelle nationale. En Paca, Thierry Mariani était arrivé en tête dimanche dernier à 36,38 % contre 31,91 % pour son adversaire du second tour. Les sondages les ont donnés au coude à coude toute la semaine.

Régionales en Paca : Muselier, vainqueur de Mariani, salue une «logique d’unité»

Jusqu’au bout, la campagne des élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur a eu des airs de feuilleton. Ça a été le cas avant même le premier tour, lorsqu’une véritable alliance entre la liste LR de Renaud Muselier et celle de La République en Marche était sur la table. Le président sortant s’était finalement contenté de modifier sa liste a minima, obtenant tout de même le retrait de la liste de la majorité. Et puis il y a eu le psychodrame après le premier tour, lorsque le candidat écolo Jean-Laurent Felizia a décidé dans un premier temps de se maintenir au second tour, avant de se raviser sous la pression des états-majors de la gauche, pour qui leur candidat risquait de faire gagner le RN en se comportant ainsi.

En 2015, déjà, la gauche avait préféré s’effacer à l’issue du premier tour, pour tenter d’empêcher Marion Maréchal Le Pen de s’emparer de la région. C’est finalement Christian Estrosi qui l’avait emporté, avec 55,94 % des voix contre 44,06 % pour la candidate FN. 123 sièges de conseillers régionaux sont en jeu dans ce scrutin, à reconduire ou renouveler les 20 et 27 juin.

Si le module ci-après ne s’affiche pas correctement, cliquez sur Résultats régionales 2021.

Les listes :

  • Thierry Mariani (RN)
  • Renaud Muselier (LR)

Leave a Reply

%d bloggers like this: